Kankan : le sous-préfet de Gbérédou Baranama chassé par des chauves-souris

Print Friendly, PDF & Email

Située à 30 km de Kankan, la sous-préfecture de Gbérédou Baranama est aujourd’hui dans un état délabré. L’administration de cette localité se trouve confrontée à d’énormes difficultés à savoir : la menace des chauves-souris, les cafards voire les araignées et surtout les serpents. Cette situation est devenue une grosse inquiétude des citoyens car les bâtiments administratifs sont dans des conditions déplorables.

Le sous-préfet Cheick Sékou Kourouma n’a pas caché sa désolation : « Nous sommes dans une situation difficile, mais ce bâtiment est difficile à vivre parce que les chauves-souris nous ont menacés, on ne peut plus dormir. C’est pourquoi ma famille n’est pas avec moi. Et puis pire que ça, nous vivons avec les scorpions et les serpents. Chaque jour que Dieu fait nous tuons des serpents. Vraiment aujourd’hui nous sommes très inquiets. Il faudrait que l’autorité prenne les précautions pour changer l’image de cette sous-préfecture sinon c’est difficile de travailler » a expliqué lamentablement le sous-préfet.

Comme si tout cela ne suffisait pas, la sous-préfecture de Gbérédou Baranama est dans un état de désenclavement qui ne dit pas son nom. Pas de routes, en plus, c’est une zone aride.
Il faut rappeler que cette zone est la sous-préfecture natale du Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Général Bouréma Condé mais aujourd’hui elle ne présente aucune image d’une sous-préfecture digne. Elle est composée de 12 districts et des secteurs.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!