Kankan : du carburant volé à la Centrale par un agent d’EDG irrite les jeunes qui exigent la fermeture de l’Agence et le départ du personnel

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Print Friendly, PDF & Email

Un agent de l’Agence locale d’EDG a été pris en flagrant délit le jeudi dernier par des jeunes, en train d’extraire du carburant au niveau de la centrale thermique de Kankan.

Lancinet Traoré le présumé voleur a été aussitôt escorté par ces derniers (jeunes) avec ses 8 bidons déjà extraits se trouvant à bord d’un taxi jusqu’au commissariat central de Kankan où il a été entendu pour la première fois par la police judiciaire avant d’être mis à la disposition de la justice samedi pour son jugement.

Cet acte qualifié d’inhumain et irréfléchi par bon nombre d’observateurs intervient à un moment où la ville est confrontée à un délestage du courant qui ne dit pas son nom, accompagné des coupures intempestives entraînant souvent des dégâts matériels chez de nombreux consommateurs.

Face à cette situation qui défraie la chronique dans la commune urbaine depuis quelques jours, un groupe de jeunes a brisé le silence en battant le macadam samedi pour attirer l’attention des autorités compétentes sur ce comportement qu’ils qualifient de malveillant et incivique de la part des agents de cette société de production du courant électrique à Kankan.

Interrogé sur les mobiles de leur marche, Mohamed Lamine Kaba, le porte-parole des jeunes frondeurs de déclarer : ‘’depuis fort longtemps on a prévenu le responsable d’Agence d’EDG que certains de ses travailleurs volent du carburant au niveau de la centrale thermique mais il nous a fait comprendre qu’on n’a pas de preuves des accusations portées contre ces derniers (Agents d’E.DG). Donc, le jeudi soir aux environs de 17h, un de nos amis en compagnie du DCJ ont pris cet agent nommé Lanceï Traoré main dans la patte avec 8 bidons de gas-oil à bord d’un taxi.” Et d’ajouter : “voulant s’échapper, il a fait traîner notre collègue derrière la voiture jusqu’à plus de 100 mètres du lieu d’opération avant que ce dernier, gravement blessé ne bénéficie du soutien de la population”.

Déçus, ces jeunes mécontents ont demandé la fermeture de l’Agence locale d’E.D.G jusqu’à ce que les choses ne soient tirées au clair et le départ immédiat de tout son personnel. Faute de quoi, ils investiront la rue de nouveau dans les jours à venir.

A rappeler qu’une rencontre est prévue ce lundi même entre le procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan en charge du jugement de cette affaire avec la presse locale.

Alpha Oumar Koita, correspondant à Kankan

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.