Kankan : l’un des présumés voleurs lynchés à Sinkèfara a succombé à ses blessures (hôpital)

Print Friendly, PDF & Email

Ce mardi 8 décembre 2020, deux présumés voleurs de moto ont été arrêtés au centre de santé du quartier Sinkèfara dans la commune urbaine de Kankan. Les deux jeunes qui frisent la vingtaine ont été copieusement passés à tabac par les habitants de ce quartier, l’un a été embarqué par les agents des forces de sécurité et l’autre qui était gravement blessé et inconscient, a été admis aux urgences de l’hôpital régional de Kankan. De sources hospitalières, c’est dans la soirée qu’il a succombé à ses blessures.

Dr Yaraboye Koïvogui, médecin chef des urgences de l’hôpital régional de Kankan explique : « Hier dans les bandes de 12 heures nous avons reçu un jeune de près de 25 ans dans un tableau de perte de connaissance suite à des coups et blessures. Le choc, c’est un traumatisme crânien avec multiples plaies hémorragiques de la tête et des membres inférieurs, il était dans le coma. Il a reçu tous les soins nécessaires pour lui sauver la vie, mais malgré les soins nécessaires apportés aux urgences ici, le tableau est toujours resté inchangé. Nous avons préféré maintenant le transférer dans le service de traumatologie hier, c’est là-bas où il a trouvé la mort dans les bandes de 18 heures », a expliqué ce médecin qui, pourtant gardait une lueur d’espoir.

Le défunt Wizy, de son vrai nom Oumar Kaba était habitant du quartier Morioulen, un des quartiers réputé être le QG des voleurs de moto de la commune urbaine de Kankan. Il a pour profession la broderie. Et selon nos informations, sa famille vit en Côte d’Ivoire, lui vit avec son grand-père à Kankan.

Il faut noter que l’insécurité monte en flèche à Kankan, depuis une semaine maintenant. La population de la Cité d’El Cheick Fantamady Chérif a commencé à se rendre elle-même justice. Le mardi 1er décembre dernier, un présumé voleur de moto a été battu à mort au quartier Morioulen. Hier mardi 8 décembre, un autre a succombé à ses blessures suite aux coups qui lui ont été administrés par la population du quartier Sinkèfara 1.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.