Kankan/Maison régionale de la presse pas opérationnelle : « c’est un problème d’équipements » (président AJRK)

Après l’avoir longtemps réclamée, les journalistes de la région de Kankan ont bénéficié au mois de juin dernier d’une maison régionale de la presse située au quartier ex-aéroport. Mais depuis la remise officielle des clés par la ministre de l’information et de la communication, Rose Pola Pricemou lors de l’immersion gouvernementale, cette maison commune des journalistes tarde encore à être opérationnelle pour faute d’équipements.

Laye Famo Condé, président de l’Association des journalistes de la région de Kankan (AJRK) explique : « Le président a eu la volonté de doter toutes les régions administratives en maison de presse, c’est le moment pour nous de le remercier pour ça.
Ça fait pratiquement deux mois que les clés de la maison de la presse de Kankan nous a été remis mais jusqu’à date elle n’est pas opérationnelle, parce qu’elle souffre d’un problème d’équipements. On a déjà mis le comité de gestion en place mais le manque d’équipements nous barre la route. Récemment le directeur régional de l’information et de la communication nous a appelé pour nous dire de faire le devis des besoins de la maison de la presse, chose qui été faite et nous attendons la suite »,
a-t-il expliqué.

Toutefois, les hommes de micro du Nabaya à travers leur association (AJRK) se sont bougé un peu dans l’ameublement de cette maison commune poursuit le président de ladite association : « Dans un premier temps nous avons cherché une table pour qu’on puisse tenir les réunions ensuite nous avons acheté 10 chaises en plastique, plus 10 autres qui nous ont été offertes, ce qui fait au total 20 chaises. Mais ça ne suffit pas, parce qu’on n’a pas de sonorisation, les bureaux ne sont pas équipés, il y a assez de problèmes. »

Laye Famo Condé lance une invite à l’endroit non seulement de l’homme du 5 septembre mais aussi des bonnes volontés : « L’appel va d’abord à l’endroit du président de la République, de faire en sorte que notre maison commune soit équipée et électrifiée en énergie solaire. Et nous renouvelons notre cri de cœur à l’endroit des ressortissants de Kankan, de nous appuyer grandement. »

En attendant une réaction de la part des autorités, les journalistes de Kankan gardent leur mal en patience.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan
Tel : 623 77 06 09 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.