Kankan/Mésentente à la mairie de Karifamoriah : 14 conseillers sur 23 ne reconnaissent plus l’autorité du maire

Print Friendly, PDF & Email

Les choses se compliquent à la mairie de Karifamoriah, une sous-préfecture située à 6 kilomètres de la commune urbaine de Kankan. Actuellement, 14 des 23 conseillers communaux de cette circonscription ont adressé une motion qu’ils ont tous signé au préfet de Kankan, dans laquelle ils disent ne plus reconnaitre le bureau exécutif de la mairie notamment, le maire et ses adjoints.

Ces personnes sont accusées de gestion opaque des moyens fournis pour le financement de certains projets de construction ou de réhabilitation.

Bangaly Kaba, est l’un de ces conseillers : « Depuis notre installation le 18 octobre 2018, en dépit de nos multiple requête, il n’y a  qu’une seule session qui s’est tenue le 13 juillet 2019. Alors que le code des collectivités locales nous impose au minimum 4 sessions par an. A notre prise de fonction, nous avions dans notre caisse 47 millions francs guinéens. Aujourd’hui, sans aucune pièce justificative, on nous dit qu’il n’y reste que 7 millions GNF.  Sur plus d’1 milliard de subventions perçus au compte de l’ANAFIC, seulement 9 forages dont la plus part ne sont pas fonctionnels ont été réalisés et une école primaire a été construite. Aucun compte rendu n’a été fait, mais on sait que même après avoir opéré ces dépenses avec cette grosse somme reçue de l’ANAFIC, il est resté 100 millions GNF qui sont en ce moment invisibles à nos yeux », dénonce t-il.

Le maire de Karifamoriah, Abdoulaye Kaba est aussi député à la l’Assemblée nationale. Ces 14 conseillers dénoncent aussi son indisponibilité, puisqu’il se trouve depuis neuf (9) mois maintenant à Conakry.

« Notre maire (Abdoulaye Kaba) est élu député à l’Assemblée nationale.  Depuis son élection, il est régulièrement à Conakry pour des sessions de l’Assemblée nationale. Mieux, depuis octobre 2020, il est à Conakry pour 9 mois d’affilés. Cette absence prolongée du maire hors de la commune, n’a fait qu’enfoncer le dysfonctionnement de la commune ».

Pour avoir sa version des faits sur cette affaire que dénoncent certains de ces conseillers, nous avons contacté Monsieur Abdoulaye Kaba, le député-maire de Karifamoriah qui a dit au bout du fil, qu’il est en mission dans la région avec Dr Mohamed Diané, ministre d’Etat en charge de la défense nationale.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.