Kankan : Nanfo Diaby, l’imam qui a dirigé la prière en n’ko interdit d’activités religieuses (décision)

Print Friendly, PDF & Email

A Kankan, 2è ville de la Guinée située au nord du pays, l’affaire Nafo Ismaila Diaby, l’imam qui a dirigé la prière en n’ko le jour de laylat al-Qadr est loin de connaître son épilogue. Le célèbre chroniqueur a été finalement suspendu hier de toutes les activités religieuses à Kankan.

“L’intéressé ne doit faire ni de prières, ni de prêches, ni d’interprétation du Saint Coran dans aucune mosquée de la région administrative et lieux de cérémonie religieuses de Kankan jusqu’à nouvel ordre”, indique la décision.

Selon Kalenews, la veille de la décision des trois ligues islamiques de Kankan, Nanfo Ismaila Diaby et proches ont dans une vidéo qui a suscité de vives réactions dans l’opinion, réitéré leur décision de continuer à prier en langue maninka.

Nanfo déclare avoir commencé à prier en n’ko seul depuis les années 90. Un autre de ses disciples qui est aussi chroniqueur témoigne qu’il effectue ses prières en langue locale depuis plus de 2 ans », rapporte Kalenews.

 

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.