Kankan sous tension : l’armée appelée en renfort, ratisse les quartiers chauds

Print Friendly, PDF & Email

A Kankan, 2è ville de Guinée, la fièvre ne retombe pas. Les jeunes manifestants réclament un barrage hydroélectrique pour la région. De nombreux jeunes, munis de pancartes ont investi très tôt le matin les rues de la capitale de la Haute Guinée en érigeant des barricades, brûlant des pneus. Leur colère se heurtera à la détermination des forces de l’ordre fortement mobilisées. Jets de pierres contre gaz lacrymogène ont rythmé pendant plusieurs heures l’ambiance de Kankan. Bilan : de nombreux blessés dont des policiers et de nombreuses arrestations. Le commerce et la circulation paralysés.

Les autorités, pour avoir le contrôle de la situation, ont fait appel à l’appel à l’armée qui est en train de ratisser large les derniers points chauds du fief traditionnel du pouvoir. Nous y reviendrons…

Alpha Oumar Koita, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.