Kankan : un bébé abandonné dans une église par sa mère

Print Friendly, PDF & Email

Le fait s’est déroulé dans la journée du samedi 16 avril dernier, à la cathédrale Notre-Dame des victoires et de la paix du quartier Korialen, dans la commune urbaine de Kankan.
Alors que certaines fidèles chrétiennes se mobilisaient pour rendre propre l’église en vue de la messe du dimanche de pâques, une mère visiblement en instance de voyage en a profité pour abandonner son nouveau-né sur un banc. Il s’agit d’un enfant de sexe masculin, âgé environ de 2 à 3 mois.
« Le matin, on était venu à l’église pour le nettoyage. A un moment, j’ai vu une femme assise sur le banc avec un bébé et un plastique bleu où se trouvaient les habits du bébé. Elle était entrain de l’allaiter et en ce moment, nous, on était entrain de nettoyer. Quand le bébé s’est endormi sur ses pieds, elle lui a posé tranquillement sur le banc. Elle a pris son téléphone comme si elle passait un appel pour sortir de l’église. En sortant, elle m’a salué en Kissi et je l’ai répondu. C’est ainsi qu’elle est partie en laissant son bébé sur le banc. Mais nous, on a continué à faire notre nettoyage. C’est quand le bébé a commencé de pleurer qu’une de nos camarades l’a pris et l’a envoyé à coté de nous et nous a demandé à qui il appartient ? Je me suis dit est-ce que la fille là ne s’est pas enfui ? Parce qu’elle est partie depuis un bon bout de temps et elle n’est pas revenue. C’est ainsi qu’on a bercé le bébé pour qu’il se taise avant de l’envoyer à coté des prêtres de l’église », a relaté Marie Sia Tinguiano.

Alerté après cette découverte, le commissariat urbain de Korialen a remonté l’information au procureur de première instance qui décidera de la suite de la procédure.
« Nous avons été informé pour prendre des dispositions comme sa maman n’a pas été retrouvé. Nous aussi, nous avons porté l’information à la connaissance de Monsieur le Procureur qui nous a dit de faire les constatations et de faire venir les femmes qui ont retrouvé l’enfant pour les écouter, avant de prendre une quelconque décision », a souligné commissaire Mohamed Fodé Soumah

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan.
Tél : 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.