Kankan : un gérant de bar café tué par arme à feu

Print Friendly, PDF & Email

L’insécurité bat son plein à Kankan. Dans la nuit du jeudi à vendredi, un jeune gérant de bar café et élève de la 9ème année a été victime d’une attaque à main armée. Les faits se sont déroulés dans les environs de 1 heure au quartier Salamani dans la commune urbaine de Kankan. Selon nos informations, la victime du nom d’Amadou Condé avait verrouillé son bar café et était sur le point de rentrer à la maison puisqu’il se faisait tard, quand des individus non identifiés lui ont tiré dessus au niveau de la cuisse, avant de s’en aller sans rien prendre.

La victime sera transportée plus tard à l’hôpital par un pick-up d’agent patrouilleurs qui était de passage. Elle (la victime) rendra l’âme dans les environs de 4 heures. Sira Kabinet Kaba, le tuteur d’Amadou Condé raconte : « à mon réveil, je suis venu au bord du bitume, j’ai trouvé les militaires entrain de patrouiller. C’est le chef de quartier qui m’a appelé pour me dire qu’une personne a été fusillée dans notre quartier. Ils m’ont demandé si je connais le jeune qui gère le bar d’à côté et j’ai dit oui, c’est le petit frère à mon ami et son frère me l’a confié. Il vit sous mon toit ici. Ils m’ont informé par la suite qu’on a tiré sur lui, et qu’ils l’ont envoyé aux urgences à l’hôpital. Qu’il n’était pas mort, mais qu’il avait perdu beaucoup de sang. Dans notre attente à l’hôpital, à 04h30, on nous a informé qu’il n’a pas survécu », a-t-il confié.

Ce vendredi matin, une équipe d’agents de la police judicaire était sur les lieux où s’est produit le drame pour un constat. Au moment de l’attaque, un jeune se trouvait avec Amadou Condé, mais celui-ci n’a rien eu. Encore traumatisé par les faits, le jeune a été envoyé par les agents de la police judicaire comme témoin oculaire du drame. Les présumés assaillants jusqu’ici non identifiés sont toujours en cavale.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.