Kankan : un homme de 37 ans accusé de viol sur une petite fille de 9 ans

Print Friendly, PDF & Email

Un homme âgé de 37 ans est accusé de viol sur une petite fille de 9 ans. Il a été présenté à la presse dans la matinée de ce jeudi 09 juin 2022 par l’office de protection du genre, l’enfance et des mœurs (OPROGEM), rapporte notre correspondant basé dans la région de Kankan.
Baadiko Diakité puisque c’est de lui qu’il s’agit est chauffeur de profession et vendeur en gros d’eau en sachet. Il a été arrêté et conduit à la sûreté pour avoir fait des attouchements sexuels sur la fille de son grand frère, au quartier Salamani, dans la commune urbaine de Kankan.


« Nous sommes là par rapport à un cas de viol. C’est un monsieur né en 1985 (37ans) qui a fait des attouchements sexuels à la fille de son grand frère. D’habitude, quand il vient dans le quartier, les enfants l’accueillent parce qu’il leur envoie des biscuits et bonbons. Donc, il est très bien aimé par les petites filles. C’est dans ça qu’il profite pour faire des attouchements sexuels aux enfants. Il a été vu par une dame en train de faire monter l’enfant dans son véhicule et il a glissé sa main dans le collant que celle-ci portait pour caresser son sexe. La fille n’a que 9 ans », a expliqué Salahadine Diallo, chef d’antenne régionale de l’OPROGEM.
Interrogé, le présumé violeur n’est pas passé par mille chemins pour reconnaitre son acte avant d’implorer la clémence des autorités.
« Les enfants viennent souvent près de moi quand je suis dans ma voiture pour jouer. Ce jour là, Elles étaient dans mon véhicule et on jouait ensemble, c’est là qu’une de nos voisines nous a vu et a dit à tout le monde que je viole les enfants. C’est pour ça qu’on m’a attrapé pour m’envoyer ici. Je suis accusé d’avoir introduit ma main dans la culotte de la petite. Pour dire la vérité, je l’ai réellement fait mais c’est ma première fois, donc je demande pardon aux parents et aux autorités », a déclaré Baadiko Diakité.
Pour la suite de la procédure, le Commandant Salahadine Diallo est clair, il soutient qu’il n’y a pas de pitié pour les violeurs. Ce jeune homme de 37 ans sera donc déféré devant la parquet du TPI de Kankan.
« vous le savez bien que moi, je n’ai aucune pitié par rapport aux présumés violeurs. Donc, le dossier sera déféré devant monsieur le procureur de la république », a-t-il conclu.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.