Kankan : un incendie réduit en cendre un atelier de menuiserie et son contenu, les pertes estimées à 70 millions fg

Print Friendly, PDF & Email

A Kankan, un atelier de menuiserie et tout son contenu ont été réduits en cendre la nuit dernière par un feu mystérieux. Le coût des dégâts pourrait se chiffrer à plus de 70 millions de nos francs. Les victimes appellent à l’aide des personnes de bonne volonté, rapporte notre correspondant basé dans la localité.

Le drame s’est produit dans la nuit de jeudi à ce vendredi 24 décembre 2021, au quartier Missira, secteur Cimenterie, dans la périphérie de la commune urbaine de Kankan. Du bois en quantité, des machines et des portes déjà confectionnées sont partis en fumée. Fodé Keita, l’un des propriétaires de cet atelier de menuiserie explique : «  Ce sont mes voisins qui m’ont appelé à 4 heures du matin pour me dire que mon atelier a pris feu. Directement, je suis venu sur place. On a perdu beaucoup de choses, on avait des commandes de 50 portes qui étaient là, ça c’est brûlé avec cinq machines et également d’autres matériels de travail. On vend du bois, il y a à peu près 480 madriers qui sont partis en fumée, ça peut aller de 60 à 70 millions de francs guinéens. »

Selon les informations, les herbes sèches qui sont brûlées aux alentours dudit atelier serait la cause de cet incendie, mais les victimes ne se fient pas à cette théorie, elles disent ignorer l’origine des flammes.

« Sincèrement, je ne peux rien dire sur les causes de ce feu. J’ai été appelé pour m’informer du drame, donc je ne sais pas comment c’est arrivé et qui l’a fait. »

Désespéré après ce drame, Fodé Keita appelle à l’aide des autorités et des personnes de bonne volonté : « On appelle au secours, ceux qui peuvent faire des dons pour nous comme les autorités et les personnes de bonne volonté, on leur demande de venir au secours pour qu’on puisse recommencer à travailler. »

La saison sèche rime généralement avec catastrophe dans la savane guinéenne, notamment à Kankan. Le dernier cas d’incendie remonte au vendredi dernier. Ce jour-là, quatre chambres et leur contenu sont partis en fumée au quartier Salamani.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Tél : 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.