Kankan : un jeune architecte en herbe de 19 ans, fabrique des maquettes en carton !

Print Friendly, PDF & Email

Que ce soit le football, la culture ou encore d’autres domaines, des jeunes pétris de talent ne manquent pas en Guinée d’après notre constat. Aujourd’hui, on vous fait découvrir, un jeune de 19 ans dont le plus grand rêve est de faire carrière dans l’architecture. Laye Yacouba Diallo, est un jeune talentueux qui fabrique des maquettes de maison en cartons. Dans ses œuvres, le jeune homme a réussi à confectionner la maquette du grand marché ”Löfèba”, la grande mosquée de Kankan, la maison des jeunes et plein d’autres édifice.

Connu sous le sobriquet d’Ozil, Laye Yacouba habite le quartier Kabada 1, il a pour ambition de devenir un grand architecte. Travaillant avec du carton et de la colle comme matières premières, il a réussi à faire la maquette de plusieurs infrastructures de Kankan. Pourtant selon ses explications, il ne pratique cette passion que depuis seulement un an.

« Mon travail consiste à fabriquer des maisons avec du carton, comme le grand marché, la grande mosquée de Kankan, la maison des jeunes et plusieurs autres choses. J’ai commencé ce travail ça fait au moins une année. Je n’ai fait aucune étude concernant ce travail, je le fais par amour et passion. J’ai abandonné l’école à partir de la 10e année quand j’ai vu que je ne pouvais plus continuer parce que l’avenir n’est pas collé au banc et je me suis occupé de ce travail », explique le futur architecte.

En ce qui concerne les difficultés dans son boulot, le jeune n’en manque pas. Ce sont notamment le manque de matériels de travail et le manque d’assistance ou de soutien.

« Actuellement ce qui me fatigue c’est le manque de matériels. Si je veux travailler, il me faut aller chercher de l’argent pour les acheter et je n’ai personne pour m’aider financièrement. C’est ça la grande difficulté », précise-t-il.

Pour finir, il lance un appel à toutes les personnes de bonne volonté pour lui venir en aide afin qu’il puisse réaliser ses rêves d’architecte. 

« J’appelle toutes les personnes de bonne volonté à me soutenir dans ce travail parce que c’est sur ça que je compte pour avoir mon avenir. Si je suis soutenu je ferai plus que ça », lance-t-il.

Faut-il rappeler que la Guinée regorge de jeunes talents dans bien des domaines. Mais faute de soutien, plusieurs d’entre eux voient leurs rêves sombrer.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.