Kankan : un père de 4 enfants viole une fillette de 4 ans

Print Friendly, PDF & Email

Le viol sur mineure devient monnaie courante à travers le pays. Mercredi dernier, une fillette âgée de 4 ans a été victime de viol par un homme marié et père de quatre enfants au quartier Salamani dans la commune urbaine de Kankan, 2è ville de Guinée. C’est l’absence des parents de la fillette que le violeur a saisie pour passer à l’acte. Sur le coup, il a été surpris par les voisins, avant de profiter de la foule qui s’était rendue sur les lieux pour prendre la poudre d’escampette. 

Selon les explications d’un des parents de la victime qui a préféré ne pas dévoiler son nom, la fillette et ses camarades jouaient, pendant que le bourreau était dans la chambre. En l’absence des membres de la famille, le présumé violeur a profité du moment pour commettre sa sale besogne :  « les enfants étaient en train de s’amuser dans la cour en pleine journée, pendant que le monsieur était aussi dans sa chambre. Voyant qu’il n’y avait personne pour l’en empêcher, il a fait appel à cette petite fille dans sa chambre. Il y est resté longtemps avec elle. C’est quand les amis de la fille ont voulu retourner chez eux, que nous l’avons su. Ils nous ont appelés pour dire que leur amie se trouve enfermée dans une chambre avec un monsieur. C’est comme ça que nous sommes partis l’obliger à ouvrir la porte. A sa sortie, il nous a convaincu qu’il n’a rien fait. Le temps pour nous de l’arrêter, sa sœur l’a conseillé de s’enfuir.  La famille du violeur avait voulu régler ça à l’amiable ; mais, hélas la victime commençait déjà à saigner. C’est comme ça que la police a été alertée ».

Selon des indiscrétions, le présumé bourreau serait depuis plusieurs semaines en situation de rupture avec sa femme qui s’en est allée avec ses quatre enfants. Quant à la victime, elle a été envoyée à l’hôpital régional de Kankan pour être examinée. Après les examens, les médecins ont révélé un viol. Pour le moment, le présumé violeur est en fuite. La police judiciaire a annoncé l’ouverture une enquête et promis que le fugitif sera retrouvé et présenté à un juge.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

     

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.