Kankan : une trentaine d’acteurs formés sur la prévention des violences électorales

Print Friendly, PDF & Email

Une rencontre de concertation sur la prévention des violences communautaires en période électorale a regroupé hier samedi ce 3 janvier à Kankan, une soixantaine d’acteurs composée des représentants des partis politiques, des organisations de la société civile, des jeunes leaders d’opinions, des religieux, des autorités locales et le représentant de la commission électorale indépendante (C.E.P.I).

C’est la salle de conférence d’AGIL qui a servi de cadre à cette rencontre d’échange organisé par Searc For Common Ground avec l’appui financier du département Américain à travers le CSO Rose Guinée Institut.

D’entrée, Aboubacar Dansoko, le facilitateur de ladite rencontre a expliqué aux participants les objectifs du présent cadre de concertation. ‘’Vu les enjeux liés à ces élections prévues ce dimanche on a trouvé utile d’organiser cette activité d’échange, d’information et de sensibilisation des différents acteurs concernés par ce processus électoral pour qu’ensemble nous allons analyser et comprendre la dynamique afin de déterminer les rôles et responsabilité de chacun quant au déroulement pacifique du processus électoral à travers un système d’alertes précoces et réponses rapides aux violences et aux conflits électoraux”, dira-t-il avant d’ajouter :

‘’Nous attendons de ces élections un nouveau pallier franchi vers le processus de démocratisation effectif de la Guinée dans le sens où il y a beaucoup d’attentes des populations et il y a beaucoup d’enjeux. Donc on souhaite que tout se passe comme il le faut , même si tout ne se passe pas comme prévu mais si tout se passe dans un cadre plus ou moins acceptable, ça veut dire que le progrès vers la démocratie est en train de se développer chez nous et ça, ça passe forcément pacifique c’est-à-dire sans violences ou minimum de violences”, renchérit-il.

Dans son exposé, le conférencier Mamby Camara, le rapporteur de la C.E.P.I de Kankan accompagné de l’honorable Sékouba Konaté, depute uninominal de Kankan et Amiata Kaba, le vice maire de la commune urbaine a expliqué aux participants les enjeux liés à ces élections communales et communautaires, le niveau d’avancement des préparatifs au niveau de son service et les rôles des différents acteurs dans le déroulement du processus électoral.

Cet exposé qui a duré 30 minutés a été suivi d’un débat sans tabous sur les questions liées à ces élections. Au sortir de cette tribune d’expression populaire qui a duré près de 2heures, Sékou Aissa Cissé de la Société Civile, Nakany Konaté la représentante de l’U.F.R et Moussa Kaba, tête de liste du mouvement Guinéen audacieuse dont la candidature a été rejetée par faute de certains dossiers se sont dis respectivement satisfaits du contenu du thème à l’ordre du jour et de par la qualité de l’exposant avant de s’engager à faire une restitution fidèle au niveau de leurs structures respectives pour le bon déroulement de ces communales prévues ce dimanche 4 février sur toute l’étendue du territoire national.

A rappeler que c’est sur une note de satisfaction de part et d’autres que les participants se sont quittés.

Alpha Oumar Koita, correspondant à Kankan ;
(+224) 622-16-07-20

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.