Kassory bipe Dakar et Bissau : “les frontières ne rouvriront que si les conditons de sécurité sont réunies”

Print Friendly, PDF & Email

Le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, accompagné de ses ministres, était face aux députés à  l’Assemblée nationale ce mercredi 7 avril 2021, pour présenter la politique générale de son gouvernement. À sa prise de parole lors des débats, le chef du gouvernement est revenu sur la fermeture des frontières de la Guinée avec ses pays voisins. Pour lui, s’il faut rouvrir les frontières, il faut que les pays concernés garantissent la sécurité minimum et garantissent leurs services pour un échange d’information et de renseignements.

Le Premier ministre de rappeler ceci : « pendant les élections, notamment la présidentielle, vous avez vu dans quelles conditions les policiers, nos frères en armes ont été parfois égorgés. Et nous savons qu’il y a eu beaucoup d’infiltration. En tout cas, l’intelligence et les renseignements dont nous disposions à l’époque, avec des preuves, s’apprêtaient à ça. D’où la nécessité, pour protéger le pays, de fermer. Si on doit ouvrir, et on est disposé  à l’ouvrir, il faut que les conditions d’une meilleure sécurité, d’une meilleure collaboration avec les pays voisins concernés pour garantir la sécurité minimum et garantir leurs services pour un échange d’information et de renseignements pour que personne, comme nous le faisons  ici, que personne ne prête son pays à des activités subjectives. Que personne ne prête son pays comme point de passage  pour les fauteurs de troubles et de mal. », indique le chef du gouvernement.

Pour terminer, il dira ceci : « nous avons déjà commencé l’exercice avec la Sierra-Leone. Les frontières avec la Sierra-Leone sont ouvertes aujourd’hui, nous poursuivrons avec les autres pays que si les conditions pour garantir la sécurité sont réunies. Il n’y a pas de raison qu’on n’ouvre pas. »

Mamadou Yaya Barry 

1 Commentaire
  1. Saidou 6 jours il y a
    Repondre

    Quand les cons se croient plus intelligent que les autres. Fermez comme vous voulez. C’est le peuple qui va l’ouvrir sans vous attendre

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.