Kassory Fofana : ‘’la pêche artisanale à Boffa qui donne de la richesse à la population ne sera plus laissée dans les mains des Chinois’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de sa tournée de prise de contact avec les populations de la Basse Côte, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a échangé ce vendredi avec les populations d’Araponka.

Conformément à la mission qui lui a été assignée par le Chef de l’État, Alpha Condé, le Premier ministre imprime une nouvelle dynamique à toute l’équipe gouvernementale depuis sa nomination. La réussite de cette mission exige d’Ibrahima Kassory Fofana et de l’équipe qu’il dirige à être à l’écoute des populations en étant en contact permanent avec celles-ci, afin d’identifier ses véritables préoccupations et partager leur quotidien.

C’est ainsi, que le Premier ministre s’est rendu vendredi en compagnie des ministres Gabriel Curtis en charge de l’Investissement et du Partenariat Public-privé, de Bouréma Condé de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, d’Abdoulaye Magassouba des Mines et de la Géologie et d’Abdoulaye Yéro Baldé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, pour conférer avec les populations à la base et passer le message de paix, de cohésion sociale, de préservation de l’autorité de l’État et surtout de mobilisation générale afin de soutenir le processus de développement amorcé par son Gouvernement sous la clairvoyance du Président de la République Alpha Condé.

Au nom de toutes les couches sociales de la préfecture de Boffa, Hadja Aicha Sacko a tenu à dire au Chef du Gouvernement que la ville de Boffa se réveille grâce à la politique de développement prônée par le Président de la République Alpha Condé, avec une volonté de faire de la Guinée un pays émergent à l’horizon 2020, en améliorant les conditions de vie des populations à la base.

Malgré les nombreux progrès réalisés en faveur des populations de Boffa, le Préfet de la ville Hadja Aicha Sacko, a mis l’occasion à profit pour attirer l’attention du Premier ministre, Chef du Gouvernement au nom des populations de sa juridiction sur la vétusté des infrastructures administratives qui symbolisent les rives du fleuve Rio Pongo.

En réponse aux doléances de la première autorité de la ville de Boffa, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a clairement précisé que la mission de son Gouvernement est de traduire dans la réalité concrète, les hautes directives du Président de la République qui voudraient un gouvernement au service du peuple de Guinée. La Guinée ayant réussi à faire des progrès pour poser les bases d’une stabilité macroéconomique, le Président de la République a signifié à l’ensemble de l’équipe gouvernementale de faire des efforts pour que ces progrès macroéconomiques se traduisent dans les assiettes et sur le niveau de vie de tous les guinéens. Pour pouvoir y arriver, nous venons à l’écoute des populations et je dois dire que la tâche est rendue facile à Boffa grâce au forum de la jeunesse que vous avez tenu ici il y a quelques semaines, précise le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Abordant la question des opérations d’installations des élus locaux, le Chef du gouvernement a lancé un message de paix à l’endroit de tous ses compatriotes qui doivent selon lui, s’inspirer du modèle de Boffa où le nouveau maire a réussi à réconcilier toutes les composantes de la société dans sa localité. Avant de quitter la commune urbaine de Boffa pour se rendre à Douprou, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a réitéré qu’il n’est plus question de laisser certaines activités telles que la pêche artisanale entre les mains des Chinois.

La Cellule de Communication du Gouvernement

1 Commentaire
  1. CONDÉ ABOU 3 ans il y a
    Repondre

    Parfaitement d’accord avec la politique de fermeté déclinée par le Chef du Gouvernement Dr. Ibrahim Kassory Fofana, face à la ruée illégale de certains opérateurs économiques privés Chinois et qui sont toujours capables de s’engouffrer dans les ouvertures politiques que leur offrent les Accords de coopération officielle entre leur Gouvernement et ceux des pays Africains.

    Tout ce qui vient de Chine n’est pas forcément officiel et légal. Il suffit de voir ce qui se passe sur le marché de la pharmacie, des cliniques médicales et des industries obscures qui poussent comme des champignons à tous les coins de la rue, parfois au mépris total des règles administratives, environnementales et d’hygiène les plus élémentaires.

    La pêche est essentielle pour l’Économie nationale de la Guinée. Non seulement il serait souhaitable de bloquer toutes les velléités de pillage des ressources halieutiques nationales par les opérateurs illégaux, mais il serait crucial et très efficace de poursuivre tous ceux qui leur en donnent les autorisations administratives fantaisistes et qui ruinent le pays.

    Merci à Monsieur le Premier Ministre pour la décision et la fermeté contre le pillage des ressources halieutiques.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.