Connect with us

Politique

Kassory invite musulmans et chrétiens à ‘’éviter à la Guinée de tomber dans les extrémismes dangereux’’

Published

on

A la cinquième conférence islamique nationale, le Premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana a indiqué lundi dans son discours que la collaboration franche et pacifique qui a existé de tout temps entre les Musulmans et les Chrétiens est aussi un atout précieux pour notre pays, les invitants à se donner les mains pour éviter au pays de tomber dans les extrémismes dangereux, sous l’emprise de groupes qui n’ont rien à voir avec les religions dont nous parlons’’. Discours…

(…) Nous sommes heureux d’être ici réunis au nom de l’Islam, à l’appel du Secrétariat Général des Affaires Religieuses, pour ouvrir la cinquième Conférence Islamique nationale.

Je tiens tout d’abord à vous traduire les salutations fraternelles de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha CONDE, qui m’a chargé de le représenter à cette importante cérémonie, à laquelle il aurait souhaité participer en personne comme à l’accoutumée. Mais hélas, cette conférence le trouve loin de Conakry.

Je voudrais ensuite vous adresser mes chaleureuses félicitations pour avoir réussi le pari de l’organisation de cette cinquième édition, avec une si grande mobilisation.

A l’ensemble des participants et singulièrement à la forte délégation saoudienne, je souhaite la chaleureuse bienvenue et un agréable séjour à Conakry.

Mesdames et Messieurs,

La Conférence islamique nationale est avant tout l’occasion d’identifier les voies et moyens permettant de consolider les structures à la base du Secrétariat Général des Affaires Religieuses, dans leur fonctionnement et dans le nécessaire renforcement des capacités des cadres qui les animent.

Je ne doute guère que de vos échanges sortiront des recommandations concrètes pour répondre à ces impératifs.

Par ailleurs, il n’est pas superflu de tenir compte du contexte actuel de notre pays. Les assises de la Conférence islamique nationale, devraient être mises à profit en effet, pour sensibiliser les croyants et citoyens de Guinée à la culture de la paix, à la culture de la tolérance, à la culture du pardon et de la patience.

Ces valeurs, comme vous le savez, sont incontournables pour le renforcement de l’Unité nationale, du tissu social, de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

Je suis heureux d’observer que vous avez parfaitement cerné cette dimension de nos attentes en plaçant la présente édition sous le thème: «L’Islam, Religion de Paix, de Tolérance et du Juste Milieu».

Vos assises, les présentes assises seront ainsi l’occasion d’harmoniser le contenu des messages à véhiculer à l’adresse de la population croyante de Guinée pour promouvoir la quiétude sociale, la morale et la citoyenneté.

Il s’agit là d’une responsabilité patriotique mais aussi d’une obligation hautement religieuse chère à toutes les religions monothéistes, à laquelle tous les acteurs doivent s’astreindre : leaders religieux, associations religieuses, responsables de centres de mémorisation et foyers coraniques, Secrétariat Général des Affaires Religieuses et l’ensemble de ses structures.

Mesdames et Messieurs,

La collaboration franche et pacifique qui a existé de tout temps entre les Musulmans et les Chrétiens est aussi un atout précieux pour notre pays. Cette symbiose a fait ses preuves lorsque notre pays a été confronté à des moments d’épreuve.

Nous devons capitaliser sur cet acquis et nous donner les mains pour davantage sensibiliser, éduquer et former nos fidèles Musulmans et Chrétiens, pour éviter au pays de tomber dans les extrémismes dangereux, sous l’emprise de groupes qui n’ont rien à voir avec les religions dont nous parlons.

Mesdames et Messieurs,

Dans son discours de bienvenue, le Secrétaire Général des Affaires Religieuses nous a rappelé que le Prophète Mohammed, Paix et Salut sur Lui, a toujours appelé ses compagnons à éviter la Fitna ou la « confrontation », car les conséquences fâcheuses de la fitna atteignent souvent de pauvres innocents qui n’ont aucune part de responsabilité dans son déclenchement.

Dans le même ordre d’idée, il me plait de rappeler, que le Prophète Mohammed, Paix et Salut sur Lui, qui n’a jamais rien dit de son propre chef, et qui ne dit que ce qui lui a été révélé, s’adressant à ses compagnons leur a dit : « un jour viendra où les gens seront confrontés à la Fitna  ».

Alors un des compagnons présents lui demanda : « quels sont ses signes annonciateurs oh envoyé d’Allah ? ».

Le messager lui répondit : « …Quand il y aura un manque de confiance dans les rapports entre les gens ».

Le demandeur poursuivit: «que faudra-il faire pour éviter ses conséquences quand elle se présentera à nous oh messager (…).

Le Prophète répondit : «C’est de rester à la maison puis de tenir sa langue en suivant ce qui est utile pour toi-même ».

De ces deux exemples mesdames, messieurs, nous tirons la sage leçon que la confrontation et les querelles permanentes doivent quitter l’esprit de nos concitoyens.

En tout état de cause, il ne faut jamais oublier que nous sommes avant tout guinéens et resterons guinéens. Nous partageons le même sol. C’est pour cela que la Guinée devrait être mise au-dessus de tout et de tous.

Ce pays que nous ont légué nos ancêtres est ce lopin de terre que Dieu a concédé à tous les guinéens. Le devoir patriotique, civique et religieux qui incombe à chaque citoyen est d’apporter sa pierre à la construction de l’édifice commun et non à la destruction de cet édifice ; et de contribuer positivement à la sauvegarde de cet édifice.

Je voudrais mesdames, messieurs, vous exhorter à mettre à profit les quatre jours consacrés aux travaux de cette conférence pour vous acquitter honorablement de la tâche qui est la vôtre dans le cadre de la préservation des valeurs cardinales de notre glorieuse religion que sont : la paix, la tolérance, l’acceptation de l’autre dans ses différences, l’amour du prochain, le respect de la personne humaine, de sa dignité et de ses biens.

J’ai bon espoir qu’à la sortie de cette conférence, l’Islam, en République de Guinée, se portera davantage mieux et que les différents représentants que vous êtes, du sommet à la base, seront davantage outillés pour servir la cause de notre religion et œuvrer pour la paix et la stabilité dans notre pays.

C’est sur ces mots d’espoir que je déclare ouverts les travaux de la Vème Conférence islamique nationale.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • Angela Merkel à Auschwitz, un message à l'antisémitisme 6 décembre 2019
    L'ancien camp de concentration d'Auschwitz incarne l'horreur de l'extermination des juifs planifiée et exécutée par le régime nazi. Pour Angela Merkel, chacun devrait se sentir en sécurité en Allemagne et en Europe.
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.
  • Une affaire Skripal façon allemande 5 décembre 2019
    Deux employés de l'ambassade russe à Berlin déclarées personae non grata pour ne pas assez coopérer dans une enquête sur un meurtre commis en Allemagne, qui pourrait avoir été commandité en haut lieu.
  • Nouvelle arrestation d'un militant des droits de l'Homme au Tchad 5 décembre 2019
    D'abord interpellé pour diffamation, Mahamat Nour Ahmat Ibedou est désormais accusé de meurtre et tentative de meurtre. A N'Djamena, comme dans la diaspora, des voix s'élèvent pour dénoncer cette nouvelle arrestation.
  • "Il n'y a pas de complot extérieur contre l'Afrique" A. Ould Abdallah 5 décembre 2019
    Alors que le sentiment anti-français croît de nouveau au sein des populations dans le Sahel, Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères, dénonce son instrumentalisation.
  • La place contestée de la Turquie au sein de l'OTAN 4 décembre 2019
    Malgré l'offensive unilatérale de l'armée turque au nord de la Syrie, Ankara reste un membre solide de l'OTAN.
  • Existe-t-il une complicité entre l'armée congolaise et les rebelles ADF ? 4 décembre 2019
    Le spécialiste des questions de sécurité Boniface Musavuli estime que les ADF actuels, accusés du massacre de centaines de civils, agiraient grâce à la complicité de certaines unités des FARDC.
  • L'OTAN en quête d'objectifs communs 4 décembre 2019
    Malgré la signature d'une déclaration finale, l'heure n'était pas à la fête au sommet des 70 ans de l'OTAN à Londres.
  • Tchad: un ex-Premier ministre incarcéré pour corruption 4 décembre 2019
    L’ancien Premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet, secrétaire général de la présidence, est accusé de complicité d’escroquerie, d’abus de fonction et de tentative de détournement des deniers publics. Il a été incarcéré.
  • L'Allemagne attendue sur la crise anglophone au Cameroun 4 décembre 2019
    Le conflit dans les régions anglophones a forcé plus de 700.000 personnes à fuir leur domicile et fait plus de 3.000 morts. Après l'échec du dialogue national, la résolution de la crise pourrait venir de l'extérieur.
  • "La soumission n'est pas un choix pour moi" 4 décembre 2019
    Ce 4 décembre, la fondation Right Livelihood remet son prix 2019, souvent surnommé "prix Nobel alternatif". Cette année, le jury a choisi quatre militants pour être lauréats, parmi lesquels Aminatou Haidar.
  • PL : Manchester City ne lâche rien 4 décembre 2019
    Les Citizens se sont largement imposés à Burnley (1-4) et reviennent à huit points de Liverpool, qui affronte ce soir Everton dans le derby.