Kassory prévient le peuple de Guinée : ‘’l’année 2021 ne sera pas une année facile’’

Print Friendly, PDF & Email

Il l’a dit il y a de cela plusieurs semaines. Et ce mercredi, 07 avril, lors de son passage devant les élus du peuple pour présenter sa politique générale, le Premier ministre a également rappelé que les mois à venir seront assez durs pour la population guinéenne. Kassory Fofana justifie sa sortie par le fait que le monde entier soit confronté à une crise économique et financière qui frappe de plein fouet, selon lui, le monde entier.

« Je parle de ce que je sais.  En effet, la rareté des denrées alimentaires et d’autres produits surtout industriels et agricoles provoquent une très grande augmentation des prix dans notre pays. Ce qui explique que le prix des denrées des première nécessité,  le riz, la farine, le sucre, subisse le coût élevé de transport qui a doublé pour les conteneurs.  C’est une réalité. Le transport de  l’extérieur vers la Guinée,  les commerçants qui payaient hier 3000 à 4000$, aujourd’hui ils paient 12000$. Comment voulez-vous qu’ils conservent le prix dans ce contexte ? Donc tous les pays connaissent une crise profonde qui affecte considérablement les conditions de vie de la population et les pouvoirs d’achat. La Guinée malheureusement n’échappe pas à la crise économique et financière mondiale et ses conséquences sociales dramatiques. Le gouvernement doit donc avoir le courage de dire la vérité au peuple de Guinée. L’année 2021, je le répète,  ne sera pas une année facile.  Nous devons donc nous préparer à des difficultés dans nos conditions de vie habituelle. » 

Dr Kassory Fofana, pour minimiser l’ampleur de cette situation que d’aucuns qualifient d’inquiétante, réitère  l’engagement du gouvernement à y arriver. « Le gouvernement fera de son mieux pour en limiter les effets et les conséquences. Mais cela ne sera pas suffisant pour faire face à toutes les difficultés et à tous les défis actuels. Le gouvernement s’engage à lutter contre les spéculateurs qui veulent saboter l’économie par les augmentations abusives des prix des denrées alimentaires.  C’est pourquoi nous venons de vous déposer honorables députés, un projet de loi dont l’adoption va donner au gouvernement les moyens juridiques pour neutraliser,  poursuivre et sanctionner les spéculateurs », a-t-il dit.

 Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.