Connect with us

A la Une

Kassory va-t-il rentrer de Doha avec Wade fils ? ‘’Non, le PM va en Inde’’

L’affaire Karim Wade refait surface à Dakar avec pour acteur cette fois Ibrahima Kassory Fofana Fofana, Premier ministre guinéen. Selon plusieurs journaux dakarois, le Premier ministre Kassory, proche de Karim est en route pour Doha, au Qatar, pour le prendre et le  »déposer » à Dakar. ‘’Le colis’’, pour reprendre un journal sénégalais, sera donc « aéroporté » par Kassory Fofana, son bel ami.

Au palais de la Colombe à Boulbinet, l’info qui fait dresser les cheveux sur la tête à Dakar donne du sourire.

Un proche du Premier ministre a simplement parlé d’infox. « Le Premier ministre Kassory Fofana n’a pas maintenant un voyage sur Doha. Il doit aller plutôt en Inde à une conférence via Dubai. Encore, il faut que le tout monde le comprenne. Le Premier guinéen est un bon ami du président Abdoulaye Wade. Ceux qui connaissent les grands milieux le savent. Donc, un bon ami au fils. Mais de là à dire qu’il est chargé de ramener Karim au Sénégal, c’est trop gros. L’affaire Karim Wade est une affaire entre Sénégalais. La Guinée est respectueuse des principes qui régissent les Nations. »

Karim Wade, 51 ans, condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite puis gracié en 2016 vit depuis en exil à Doha, au Qatar où sa famille compte beaucoup d’amis. Depuis le passage de son père à Conakry en février dernier, l’armistice de Karim est de plus en plus évoquée. Tout comme l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, incarcéré dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de la capitale sénégalaise.

Issa

.

Continuer la lecture
2 Commentaires

2 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    14 mars 2019 at 4 h 47 min

    Quand on dit qu’il y aura toujours des officines obscures à Dakar, qui travailleront tant qu’elles le pourront, pour ruiner les relations de la Guinée avec le Sénégal, vous en avez encore une fois la preuve évidente à travers ces fake news fabriquées à dessin pour conditionner l’opinion publique Sénégalaise.

    Sinon, pourquoi l’acharnement pour intoxiquer l’opinion publique en se focalisant sur le cas Karim Wade, alors qu’il est quasiment dans la même situation judiciaire que Khalifa Sall ? Le Président Macky Sall, peut-il politiquement règler le cas Karim Wade, sans règler celui de Khalifa Sall ? C’est quasiment impossible à imaginer dans la situation politique post-électorale actuelle au Sénégal.

    Tantôt, l’on fait croire, que le Président Alpha Condé est en train de travailler pour le retour de Karim Wade au Sénégal, tantôt pour brouiller les pistes, l’on dit que c’est le Premier Guinéen, Dr. Ibrahim Kassory Fofana qui travaillerait en ce moment pour le retour imminent de Karim Wade à Dakar.

    Dans les conditions actuelles d’une profonde crise post-électorale sans précèdent au Sénégal, évitée de justesse grâce aux bons offices et à l’implication personnelle du Président Alpha Condé dans le différend entre Macky Sall et Me Abdoulaye Wade, est-ce le bon moment de créer une nouvelle tension au niveau de l’establishment politique du Sénégal en accusant le Premier Ministre Guinéen Dr. Ibrahim Kassory Fofana d’être déjà partie prenante dans une opération de retour de Karim Wade au Sénégal ?

    Si ce n’est pas pour mettre en mal, Dr. Ibrahim Kassory Fofana avec la grande majorité des Sénégalais qui en veulent énormément à la famille Wade, pourquoi, le nom du Premier Ministre Guinéen dans cette histoire du retour à Dakar de Mr. Karim Wade ? C’est une histoire inventée de toutes pièces ?

    En Décembre dernier, tout le monde sait que le Président Macky Sall avait clairement promis qu’après l’élection présidentielle de Février 2019, si le Peuple Sénégalais trouvait nécessaire de mettre fin à la situation judiciaire de Karim Wade et Khalifa Sall au nom de la cohésion nationale, il n’hésiterait pas d’accorder la grâce aux deux hommes politiques ayant actuellement maille à partir avec la Justice de leur pays.

    Nombreux sont ceux qui dans les grands milieux politiques à Dakar, croient savoir qu’à l’issue du dialogue national projeté par le Président Macky Sall, c’est plutôt une amnistie qui est en vue en faveur de Karim Wade et Khalifa Sall.

    C’est un engagement clair et net du Président Macky Sall, datant de Décembre 2018, si mes souvenirs sont exacts, et il n’y a pas de doute qu’il le fera.

    D’ailleurs, il vient d’inviter l’Opposition Sénégalaise dans sa toute première déclaration le 5 Mars dernier après la validation par le Conseil Constitutionnel des résultats de la présidentielle, pour un dialogue franc et sincère afin de faire avancer le Sénégal.

    Avant d’ajouter dans sa déclaration solennelle: <>.

    Je pense qu’il est de l’intérêt des plus hautes autorités au niveau de l’Exécutif Guinéen, de se méfier des calculs politiques de certaines officines obscures à Dakar, qui feront tout, pour ruiner davantage les relations du Président Macky Sall avec le Gouvernement Guinéen, après la crise diplomatique de l’épidémie Ebola en 2014, et l’opération de sauvetage in extremis de l’ancien Président Gambien Mr. Yahia Jammeh par le Président Alpha Condé et qui lui a évité une fin de parcours politique et judiciaire similaire à celle de l’ancien Président Tchadien Hissène Habré arrivé et jugé dans les conditions que tout le monde connaît à Dakar.

    Affaire Karim Wade ou affaire Khalifa Sall, la Guinee doit se mefier du dangereux piege politique qui se cache en ce moment dans la crise post-electorale sans precedent au Senegal.

  2. CONDÉ ABOU

    14 mars 2019 at 5 h 00 min

    Oops: Vous aurez bien compris, il s’agit de fake news fabriquées à dessein et non à dessin. Mes excuses pour la faute de dactylographie.

    Dans le 9ème paragraphe, il fallait lire :
    ……Avant d’ajouter dans sa déclaration solennelle: Je tends la main à l’Opposition pour un dialogue franc. J’associe à ce dialogue les anciens Présidents, Abdou Diouf et Me Abdoulaye Wade pour trouver des voies et moyens pour faire avancer ensemble les choses.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter