Kérouané :  après le passage du président Condé, c’est cette tête que des militants du RPG contestent

Print Friendly, PDF & Email

Après le passage du président Alpha Condé dans la préfecture de Kérouané, en Haute Guinée, une manifestation de jeunes a été signalée hier lundi 25 décembre dans cette localité située à près de 800 km de la capitale. Les manifestants réclament la tête de la présidente de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) Mariame Kourouma.

Ces jeunes militants du parti au pouvoir accusent le démembrement de l’organe électoral d’avoir validé une liste déposée par le secrétaire fédéral du RPG arc-en-ciel. Pour les jeunes manifestants, cette liste déposée par Mamoudou Chérif n’émane pas de la volonté et l’esprit du parti au pouvoir.

”Mamoudou Chérif n’est pas légitime aujourd’hui à Kérouané, s’il dépose une liste pour les élections communales prochaines, c’est pas étonnant que les jeunes sortent manifester. Vous savez il y a quelques jours, ces mêmes jeunes avaient réclamé le départ de secrétaire fédéral de la section de Kérouané, les manifestants étaient partis jusqu’à le déloger. Donc si cette personne dépose une candidature au nom de tout le parti, ça ne peut pas marcher, la liste qu’il a déposée n’émane pas de la volonté populaire et ne répond pas aux aspirations du parti”, a précisé Moussa Soumaoro, habitant de Kérouané

A quelques heures de la fin du délai de dépôts de candidature, le RPG Arc-en-ciel est en mauvaise posture dans cette préfecture. Plusieurs localités de cette circonscription traversent une crise liée à la composition des listes de candidature. Après Banankoro, c’est une candidature indépendante qui détourne, taraude les esprits dans la sous-préfecture de Sibiribaro. Cette crise que traversent les bastions du RPG arc-en-ciel risque d’influer sur ses résultats aux élections locales de 04 février 2018.

Thierno Sadou Diallo

(00224) 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.