Kindia : quatre enseignants condamnés à six mois de prison avec sursis - Mediaguinee.org
Connect with us

Societé

Kindia : quatre enseignants condamnés à six mois de prison avec sursis

Le procès des enseignants arrêtés le lundi 26 Novembre dernier lors du sit-in organisé par les enseignants devant la DPE de Kindia a eu lieu ce mercredi au tribunal de première instance de Kindia.  Après les différentes plaidoiries, les quatre enseignants poursuivis pour attroupement illégal ont été condamnés à six mois d’emprisonnement assortis de sursis.

C’est en présence de plusieurs enseignants que ces quatre enseignants ont comparu devant la justice pour avoir participé à un attroupement illégal lors d’une manifestation non autorisée le lundi dernier. Après avoir été déclarés coupable du délit commis, les quatre enseignants à savoir Mohamed Mouctar Diallo, Sadialiou Bah, Abdoul Karim Sylla et Ibrahima Sory Mara, tous enseignants ont été condamnés à six mois d’emprisonnement assorti de sursis.

Pour Me Sékou Sylla, l’un des avocats des enseignants accusés, le Ministère public a eu des difficultés pour « asseoir la culpabilité de nos clients ».

« C’est un dossier dans lequel le ministère public s’est beaucoup cherché dans la mesure où il dit que l’attroupement pour le sit- in n’était pas organisé.  Donc, c’est pourquoi les quatre enseignants se sont retrouvés dans les mailles de la justice. Nos clients qu’ils étaient, on a vraiment géré le dossier à bon escient. Nous avons estimé que ces enseignants ne devraient pas être en prison, ils réclamaient un droit, seulement ils ont pas été informés et conformément au code pénal de l’article 621 on a vu que nos clients n’ont pas attiré l’attention des autorités pour leur sit-in, voilà pourquoi, le ministère public a fait  asseoir sa culpabilité sur ces éléments au motif qu’ ils soient condamnés », dit-il

Si cette condamnation à six mois d’emprisonnement assorti de sursis a été acclamée par plusieurs enseignants, pour le membre préfectoral de l’union du SLECG Kindia, Abdoulaye Bah, c’est une inquiétude pour la tenue des différentes manifestations qui seront envisagées.

« C’est normal de reconnaître la loi et c’est normal aussi de faire une demande pour nos prochaines manifestations, nous formaliserons désormais une demande d’autorisation, seulement nous sommes très inquiets. Est-ce qu’ils ne vont pas opposer un refus sans arguments valables pour nous empêcher de procéder à nos éventuelles revendications ? se plaint-il

Malgré les résultats filtrés de cette audience, les enseignants de Kindia disent de ne point baisser les bras pour la revendication de leurs droits.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

623 08 09 10

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

Vidéo6 jours environ

Hadja Andrée Touré : ‘’Mohamed n’a rien fait ! Cette fille dont on dit qu’il l’a prise comme esclave, c’est une cousine à sa femme’’ (vidéo)

Divers2 semaines environ

Vidéo. Bientôt 9 ans, Amadou Tall était assassiné au siège du RPG ARC-EN-CIEL : son frère Mory rappelle au chef de l’État ses promesses à la famille…

Divers4 semaines environ

[En direct] Centre islamique de Donka : présentation de Adama Sanoh, 11 ans, vainqueur du concours international de lecture du saint Coran au Koweït

Divers4 semaines environ

Alpha Condé : ‘’s’il y a une nouvelle Constitution, il n’y a pas de troisième mandat…’’

Divers1 mois environ

En direct- Tirage au sort pour la phase finale de la CAN 2019

Divers2 mois environ

Voici pourquoi l’UFDG va continuer de siéger à l’Assemblée nationale

Divers2 mois environ

[En direct] Professeur Babou Niang, chef suprême de la magie africaine : ‘’Gbessia est le quartier qui a le plus de sorciers à Conakry’’

Vidéo2 mois environ

Jacinda Ardern, Première ministre : ‘’les migrants ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur maison et c’est leur maison. Ils sont des nôtres’’

Divers2 mois environ

Cellou Dalein invite l’armée à s’inspirer de l’Algérie ‘’le jour où le peuple de Guinée se lèvera pour dire NON à la modification de la Constitution’’

International2 mois environ

Voici comment le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines a crashé avec 157 personnes à bord