Connect with us

Societé

Kindia : des jeunes et femmes dans la rue pour réclamer le courant électrique

Plusieurs jeunes et femmes de certains quartiers de Kindia ont manifesté ce dimanche 12 mai 2019, contre le manque d’électricité. Ces manifestants ont érigé des barricades sur plusieurs axes empêchant ainsi les engins de rouler normalement.

C’est suite à un manque intempestif du courant électrique ce mois de ramadan que plusieurs citoyens du quartier Wondy, Gare et Yeolé ont érigé des barricades pour manifester leur indignation à l’électricité de Guinée (EDG). Alseny Camara, chef de quartier de la Gare, parle le pourquoi de cette manifestation.

« Les jeunes ont manifestés parce que tout simplement, ils voient le courant dans les autres quartiers hors de chez nous, ça fait 5 jours le courant ne vient pas. Donc, ils ont barricadé la route mais comme le technicien de l’EDG nous a promis que d’ici le soir, nous aurons le courant, on va maintenant sensibiliser tout le monde pour voir jusqu’au soir et si le courant ne vient pas d’ici demain, nous saurions quoi faire » ajoute -t-il.

Au quartier Yéolé, c’est presque les mêmes faits, des barricades ont été érigées par des jeunes qui disent n’avoir plus confiance aux propos du Directeur de l’EDG. « On a pas le courant depuis plus de 10 jours. On est allé expliquer clairement au directeur de l’EDG que nous n’avons pas de courant, il nous a dit qu’il va dépêcher les gens pour venir voir. Hier aussi, il nous a dit que du fait que les bois sont tombés sur les files, que c’est ce qui a causé ce manque de courant. Chaque fois, ce sont de nouveaux propos que nous entendons, on ne sait plus quoi faire et c’est pourquoi nous sommes descendus dans les rue pour qu’ils nous aident à avoir le courant d’ici le soir », dit-il.

Du côté de Wondy, les femmes qui ont manifesté se plaignent des dégâts causés par le manque d’électricité en ce mois saint de ramadan. « Le courant ne vient pas du tout, on prépare pour garder enfin de pouvoir manger à 4 heures mais impossible car, chaque jours, nos repas pourrissent. Donc, nous réclamons aujourd’hui le courant pour qu’on puisse bien passer ce mois de ramadan », a dit Fatou Seidy Diallo, résidente au quartier Wondy.

A noter que ces manifestants ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène où deux gendarmes ont été blessés.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook