Connect with us

Societé

Kindia : des organisations féminines à l’école de l’égalité de sexes, de droits humains et de leadership féminin

Published

on

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet relatif à la »Promotion de l’égalité de sexes, lutte contre la discrimination et renforcement du leadership féminin », financé par Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’ONG Groupe d’Action pour l’Alphabétisation et la Formation (GAPAF) a organisé un atelier de formation sur le leadership féminin et des textes de loi en faveur des organisations femmes et de jeunes à Kindia.

Empêché, le préfet de Kindia s’est fait représenter par le responsable préfectoral des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance qui a officiellement donné le coup d’envoi des travaux de ladite rencontre en présence de nombreux participants.

Selon le président de l’ONG GAPAF, Mohamed Djiba Fofana, cet atelier vise à promouvoir l’égalité entre les sexes en vue de l’éradication de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des jeunes dans nos communautés.

« Les objectifs spécifiques de cet atelier sont entre autres : former et renforcer les capacités des organisations féminines  et de jeunes sur le leadership ; Faire connaitre par ces organisations, les contenus de certains textes de loi relatifs aux droits humains de la femme et de L’Enfant (charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatifs aux droits de la femme en Afrique,  loi sur la parité, loi L056 sur le VIH/SIDA et le code de L’Enfant en Guinée) ; Expliquer  aux femmes et aux jeunes, l’importance de leur participation effective aux processus politique, économique et social du Pays ; Procéder au réseautage des organisations participantes à l’atelier », a-t-il précisé.

Poursuivant, il a remercié le partenaire de son projet (OSIWA), avant de décliner les résultats attendus en ces termes : « Au total, vingt (20) organisations féminines de la région de Kindia, verront leurs capacités renforcer sur le leadership ; Ces organisations connaîtront les contenus de certains textes de loi relatifs aux droits humains de la femme et de L’Enfant (charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatifs aux droits de la femme en Afrique, loi sur la parité, loi L056 sur le VIH/SIDA et le code de L’Enfant en Guinée) ; Les femmes et les jeunes issues de ces organisations comprendront l’importance de leur participation effective aux processus politique, économique et social du Pays ; Un réseau d’organisations féminines et de jeunes sera mis en place à Kindia », a-t-il mentionné.

Quant au représentant du préfet, il a au nom de l’ensemble des autorités de Kindia remercié le projet et ses partenaires pour le choix porté sur la ville des agrumes (Kindia) pour cette belle initiative. Il a en outre rassuré que l’autorité sera toujours aux côtés des organisations sociales.

Aboubacar Dramé

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités