Kindia/Friguiagbé : le district de Kanty en manque d’eau potable

Print Friendly, PDF & Email

Le district de Kanty situé dans la sous-préfecture de Friguiagbé, préfecture de Kindia est en manque d’infrastructures. Composé de 4 secteurs, les habitants de ce district souffrent énormément. Ils n’ont aucun forage pour s’approvisionner en eau potable.

Composés d’agriculteurs et éleveurs, le district de Kanty est en manque de puits améliorés. Les citoyens de ces différentes localités parcourent des kilomètres pour puiser l’eau du marigot. Interrogé, le président du district de Kanty, Fodé Salifou Soumah a laissé entendre :

Aujourd’hui, nous  avons énormément de difficultés. Dans nos différents secteurs, il n’y a pas d’eau, seul le centre de Kanty qui avait un forage mais ça aussi s’est gâté il y a longtemps. Les 4 secteurs n’ont aucun forage, nous buvons l’eau du marigot. Au moment de la saison sèche, nous souffrons énormément, tous les marigots vont tarir et ça serait très difficile pour les femmes de trouver de l’eau potable. En plus de ce manque d’eau, il y a deux de mes secteurs, Daakhanènè et Kilissi, c’est très difficile de les rallier. Car, il n’y pas de pont là-bas. Notre marché hebdomadaire se trouve là-bas mais pour y arriver en cette saison pluvieuse, c’est très difficile. Il faut contourner en marchant des kilomètres. Nous demandons donc aux personnes de bonne volonté de nous aider’’, dit-il.

En plus de ce manque de forage, le district de Kanty n’a pas de marché. Une situation qui cause du tourni aux femmes de cette localité. Elles demandent les autorités de les aider à avoir un hangar a expliqué Mabinty Camara.

“Notre marché fonctionne normalement lors de la saison sèche. Mais pendant celle pluvieuse, c’est compliqué. Il n’y pas de hangar où nous pouvons revendre au quotidian. Parfois, il fait aller jusqu’à Friguiagbé si tu veux écouler tes marchandises. Nous demandons aux personnes de bonne volonté et les autorités de nous aider à avoir un hangar ici’’, dit-elle.

Ce district composé d’agriculteurs et éleveurs a aujourd’hui une mosquée non achevée, une école primaire et un poste de santé.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.