Kindia: La radio Komodor FM licencie son DG et tout son personnel ( Les raisons).

Print Friendly, PDF & Email

Récemment implantée dans la ville des agrumes, la radio Komodor FM a licencié son Directeur Général et tout son personnel. Un licenciement collectif qui est survenu après une suspension du DG, Mamadi Mara qui selon la fondation a détourné la somme de 3 millions de francs guinéens. Une attitude de la fondation mal perçue par le personnel et qui a manifesté son mécontentement. Excepté un technicien, les journalistes ont boudé les activités du média.
C’est une équipe composée au moins de 20 personnes ( journalistes et collaborateurs) qui ont été licencié après avoir passé presque un an à servir sans prime, ni matériels adéquats au sein de cette nouvelle radio appelée Komodor FM.
Selon nos informations, tout est parti après le paiement des primes, il y a de cela quelques semaines. La fondation aurait invité quelques journalistes à un hôtel de la place pour les convaincre à continuer les activités de la radio sans leur DG tout en leur faisant des propositions conséquentes. Seulement, aucun n’a été emporté par la promesse hormis un technicien qui bénéficie présentement le privilège et la confiance de la fondation. Selon la même source, c’est la même soirée que le DG, le nommé Mamadi Mara, correspondant du site d’information Guinéenews.org et Évasion TV a été suspendu pour détournement. Sommés par la fondation à déposer les badges, les journalistes et collaborateurs n’ont obtempérés. Interrogé sur la question, Kadialiou Diallo » Kadjo » le désormais ex responsable de la culture de la radio explique : « Ce qui se passe est décevant, c’est déplorable. Cela fait presque un an que nous sommes derrière cette radio, dans la misère. En commun accord avec le DG, nous avons formé un groupe de jeunes qui payaient leurs transports, déjeuner pour venir suivre la formation, faire des courses pour la radio sans oublier les démarches pour les contrats de marchés pour la radio. Comme la radio a commencé à émettre à vive allure, la fondation voulant mettre son équipe a voulu écarter le DG. Nous, ce que nous faisons comme ça , on ne le fait pas pour Mara seulement, lui c’est Dieu seul qui peut le payer car ce qu’il a fait pour Komodor FM dépasse l’argent. Nous le faisons pour nous même, comment on peut gérer une radio directement à partir de la France sans passer par le DG?. Le neveu du patron, le nommé Baba Diané qui l’a suspendu à voulu juste nous diviser pour régner. Il appelait certains d’entre nous sur nos numéros WhatsApp pour avoir des nouvelles sans le consentement du DG. Il a même voulu faire son propre recrutement au sein de l’équipe déjà retenue, chose qui a apporté de la frustration au sein de l’équipe. Donc pour éviter que le pire n’arrive, c’est pourquoi nous avons refusé de déposer les badges », a-t-il expliqué.
De son côté, Lansana Boukhary Camara, l’un des chroniqueurs sportifs revient sur la situation.
« C’était bien parti avec l’équipe, comment comprenez-vous que plus de 20 personnes assoiffées de travailler, conscientes de l’enjeu de leur avenir peuvent dire non à une décision d’un investisseur ? C’est tout simplement, la décision qui est mal réfléchie de la part de la fondation. Nous, on met ça à l’actif de Dieu et tout ce qu’on a fait dans la gratuité on s’en remet à Dieu. Les frais de transport, nourriture, les connexions pendant neuf mois et quelques semaines, c’est énorme sans oublier l’implication humaine. Comme je l’ai dit, seul Dieu est le bon juge. Plus de 10 journalistes expérimentés ont difficilement quitté des médias pour travailler à Komodor en espérant trouver enfin le bout du tunnel. Seulement ça été une déception », a indiqué Lansana Boukhary Camara.
Aux dernières nouvelles, la fondation qui a envoyé le courrier de licenciement au DG y compris le personnel a concocté une nouvelle équipe pour continuer les activités de la radio.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia.
+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.