Connect with us

Faits divers

Kindia : le gardien d’un magasin tué par des bandits armés

Published

on

Un gardien d’un magasin a été tué dans la nuit du vendredi à Samedi 20 juillet 2019, par un groupe de bandits armés au quartier Manquépas, dans la commune urbaine de Kindia. Selon nos informations, la victime du nom de Mamadou Keita a été d’abord ligotée avant d’être asphyxié.

Gardien dans une société de stockage et de conservation de poulets importés et de poissons il y’a de cela quelques années, Mamadou Keita, âgé de 65 ans, marié à deux femmes et père de 5 enfants a été effectivement tué par un groupe de bandits armés, selon des témoignages recueillis sur place.

« Depuis 1998, cette société est installée ici. Ce matin, j’étais chez moi, les apprentis mécaniciens sont venus me dire qu’ils ont été attaqués la nuit. Je leur ai demandé comment ça s’est passé? Ils m’ont répondu que les bandits sont venus leur ligotés, leur menaçant de ne pas faire de bruit. Qu’ils ont essayé de foncer la porte mais qu’ils n’ont pas pu. Je leur ai demandé du gardien, ils m’ont dit qu’il est couché là-bas ligoté. C’est ainsi que je suis partis voir, le gardien était attaché, sur la bouche se trouvait une colle scotch et il ne bougeait plus. J’ai informé les autorités et elles sont venues constater effectivement que le gardien était déjà mort », raconte Aboubacar Sidiki Camara dit ‘’jeunesse », citoyen au quartier Manquepas.

De son coté, l’un des mécaniciens qui a été aussi attaqué décrit les faits en ces termes : « Hier, nous étions couchés dans une voiture, les bandits sont venus, ils ont tapé la porte du véhicule. Le petit qui était devant moi a soulevé sa tète, on lui a braqué une arme que si on bouge qu’ils vont nous tuer. Ils ont essayé de casser la porte mais en vain. Dès qu’ils sont partis, le petit m’a dit que le vieux est malin qu’il n’a même pas passé la nuit au magasin. Soudainement, on a vu ses chaussures, c’est ainsi que nous sommes partis voir là où il passe la nuit. Il était couché, la bouche bandée et immobile. C’est ainsi que nous avons directement informé grand jeunesse », explique Aly Fofana.

A en croire aux services de sécurité qui n’ont accepté de s’exprimer autour de cet incident, une enquête est déjà en cours pour enfin mettre la main sur ces bandits armés qui courent encore.

Aboubacar Dramé, correspondant régional á Kindia.

+224 623 08 09 10

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook