Kindia : le ministre Alpha Bacar Barry lance les épreuves pratiques de l’enseignement technique et de la formation professionnelle

Print Friendly, PDF & Email

Les épreuves pratiques pour les candidats de l’enseignement technique et de la formation professionnelle viennent d’être lancées ce  lundi 13 juin 2022, par le ministre Alpha Bacar Barry  au Centre de Formation Professionnelle de Kindia. Accompagné de plusieurs ministres en immersion dans la ville des agrumes (Kindia), le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle s’est exprimé sur les particularités de ces examens de sortie.

Ils sont 3762 candidats dont 2500 filles qui affrontent ces examens de sortie dans la région administrative de Kindia. Après avoir lancé la phase pratique, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle a précisé :

« Deux ou trois petites particularités. Premièrement, l’ensemble des œuvres réalisées pendant ces examens selon les pièces utiles soient à l’école ou à la communauté. En tout cas dans la ville de Kindia, il y aura des élévations de mur dans des écoles, du béton dans certaines parties du centre, des tables bancs qui sont confectionnés. Nous sommes extrêmement satisfaits du déroulement de ces épreuves, nous sommes aussi satisfaits des conditions matérielles et logistiques qui ont été misent en place par le département mais aussi par les partenaires pour pouvoir avoir des examens consistant et qui vont pouvoir qualifier l’ensemble du processus d’enseignement technique et de formation professionnelle. Au plus haut niveau, c’est une volonté très marquée d’apporter beaucoup plus de qualification à nos jeunes et cela vient d’une logique assez simple, c’est que notre économie est en train de grandir, il faut qu’on puisse de notre côté la main d’œuvre qui va occuper les emplois qui sont prévus par notre économie », adit Alpha Boubacar Barry.

Le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle est conscient de l’immensité des réformes à apporter à ce secteur qui constitue un pan crucial pour le développement du pays.

« Ce sont des réformes extrêmement profondes notamment sur la qualité de la formation, sur le développement du capital humain. Donc la formation des formateurs, la rénovation et le renouvellement des équipements qui sont importants. C’est le dialogue entre les centres de l’enseignement technique et de la formation professionnelle avec le secteur privé pour lequel nous préparons nos élèves », ajoute-t-il.

Ces examens qui concernent 26 filières dans la région de Kindia se tiendront durant 5 jours.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10                                                                 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.