Kindia : le prix du pain réduit de 3500 gnf à 3000

Print Friendly, PDF & Email

Une rencontre entre le préfet et les boulangers de Kindia a eu lieu ce vendredi 29 janvier dans la préfecture de Kindia. Objectif, échanger autour du prix de pain qui connaît une majoration sur le marché depuis la sortie de l’ancien ministre du Commerce Boubacar Barry. Après un échange entre les acteurs concernés, il a été convenu de revendre désormais une baguette de pain à 3000 francs guinéens, au lieu de 3500.

C’est dans le but d’appliquer la décision du gouvernement relative à la non augmentation du prix du pain sur toute l’étendue du territoire national que le préfet de Kindia a invité l’association des boulangers et pâtissiers et certains cadres du commerce pour échanger autour du prix du pain. Après des échanges il a été décidé de revendre une miche de pain aux consommateurs à 3 mille francs guinéens. Le pain sera désormais négocié au four entre 2600 à 2700 francs guinéens, explique Oumar Telly Diallo, président des boulangers de Kindia.

<<   Notre rencontre ici aujourd’hui, c’est pour diminuer le prix du pain qu’on avait augmenté. Avant on vendait le pain au four à nos clients à 3000 francs guinéens et les consommateurs achetaient à leur niveau à 3500 francs. Aujourd’hui grâce à l’entente entre les boulangers de Kindia, grâce aux autorités notamment le préfet et l’amour de la population de Kindia, nous avons décidé dans l’unanimité de revendre un pain au four entre 2600 à 2700 de nos francs. La fixation de ce prix au four dépendra de la négociation entre le client et nous. L’objectif c’est de faire en sorte que les populations ou encore les consommateurs puissent acheter un pain à 3000 francs guinéens au niveau des points de vente. Nous allons respecter le poids et le prix. >> , dit-il

Les boulangers de Kindia acceptent de faire cette légère diminution mais disent être exposés à une batterie de difficultés dûe à la majoration du prix de certains ingrédients qui rentrent dans la fabrication du pain. << Nous avons des multiples difficultés parce-que la farine coûte très très cher, le bois, le sel coûtent cher même la levure coûte cher, tout est augmenté mais seulement comme l’autorité nous a prié et surtout à cause de la population de Kindia, on a décidé de faire cette diminution même si cela va toucher nos bénéfices. >> Ajoute Oumar Telly Diallo, président des boulangers.

Pour sa part le préfet de Kindia, Elhadj N’Fansoumane Touré s’est réjouit de cette décision de l’ensemble des boulangers de Kindia. << C’est une satisfaction parce-que il s’agit du pain qui est grandement consommé dans nos familles, comme tout le monde le sait, il y’a une augmentation du prix du pain, ça été une préoccupation pour toutes les autorités administratives, c’est pour cela il y’a une rencontre entre les acteurs concernés pour passer une revue sur le prix du pain. Les échanges et sentiments qui ont abouti à une compréhension, à un engagement de la part des boulangers, soucieux de la paix et aussi du bon vivre ici à Kindia ont décidé de diminuer le prix du pain à 3000 francs. On va voir ce qui y’a lieu de faire parce-que la sensibilisation va continuer mais il y’a certains, s’ils font le refus catégorique, c’est là l’autorité va sévit en commençant par la direction du commerce et la chambre de commerce. >> Ajoute-t-il

Reste à savoir si cette décision des boulangers autour du prix du  pain sera respecté dans les points de vente.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia.

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.