Kindia: les agents de l’ANAFIC échangent et projettent des activités à réaliser dans les mois à venir

Print Friendly, PDF & Email


Une session  du cadre de concertation de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC) a démarré hier mardi 10 mai 2022, dans la commune urbaine de Kindia. Ce cadre de concertation a pour objectif, de permettre à la direction générale de l’ANAFIC d’échanger autour des nouvelles visions stratégiques de développement local et des modalités d’opérationalisation des trois fonds sur le terrain d’exécution  des activités programmées au compte de 2022. Et, échanger sur les grandes lignes devant guider la gestion de l’ANAFIC par la nouvelle direction générale, conformément aux orientations du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. 

Ce cadre de concertation lancé par le gouverneur  de la region administrative  de Kindia intervient après une harmonisation de l’ANAFIC par l’Etat guinéen en chargeant cette agence d’opérationaliser deux autres fonds, à savoir le FODECOm censé couvrir les communes de Conakry et celle de Kassa et le FODEL.

Interrogé, le tout nouveau directeur général de l’ANAFIC,  Sékou Mahawa Touré, apporte des précisions. 

« D’abord  le cadre de concertation est un cadre où tous les agents de l’ANAFIC  se réunissent  en vue de discuter des différents problèmes et éventuellement projeter toutes nos activités que nous devons realiser. Avec l’avènement des nouvelles autorités,  des décisions ont été prises notamment  de faire de l’ANAFIC,  le principal instrument de financement des collectivités à la base.  C’est dans cette optique que l’ANAFIC s’est vue confier, en plus de la gestion du Fonds National de Développement Local( FNDL) et la gestion de deux autres fonds  à savoir le Fonds de Développement Économique Local ( FODEL) pour les zones impactées par les exploitations minières mais également de FODECOM qui est le Fonds de Développement Économique Local des Communes de Conakry. Donc avec la mutualisation de ces trois fonds, nous avons jugé utile pour que tous les cadres de l’ANAFIC se réunissent,  pour que la nouvelle direction qui a été nommée avec la confiance des nouvelles autorités puisse partager avec ces différents cadres la nouvelle vision de cette nouvelle équipe dirigeante mais également de partager  aussi avec eux des différentes stratégies qu’elle compte mettre en place au cours de l’année 2022. Les différents programmes de travail ont été élaborés et  c’est l’occasion pour nous aussi de faire des extraits de ces différents programmes de travail,  en vue de les orienter vers des plans d’action opérationnels pour que chacun en ce qui le concerne puisse dans sa position participer à la réalisation de ces différentes activités. », a précisé le directeur général de l’ANAFIC. 
Les travaux de la première journée de ce cadre de concertation  reposent sur quelques axes stratégiques,  a ajouté le Directeur de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales ( ANAFIC). « Il y aura trois axes stratégiques, nous avons d’abord en termes des axes stratégiques voir les nouvelles orientations qui nous ont été données  par notre ministère de tutelle et nous allons nous inscrire dans ces orientations pour que toutes les actions que nous allons mener concourent  vers l’atteinte de ces  objectifs à nos confiés, notamment dans le cadre de développement local. Une autre stratégie c’est que nous avons aussi des partenaires techniques et financiers qui nous accompagnent dans le cadre de la mise en œuvre de ces actions, à savoir la Banque Mondiale et l’Agence Française de développement qui nous accompagnent à travers deux projets d’envergure nationale: le premier, le projet d’appui à  la gouvernance locale qui est financé à hauteur de 40 millions de dollars par la Banque Mondiale.  Il faut aussi préciser que ce projet, nous sommes en train de faire en accord avec la Banque Mondiale l’instruction de la deuxième phase pour un montant de 81 millions de dollars avec une  spécificité de 40 millions de dollars qui vont en appui budgétaire à l’Etat guinéen.  Mais également le projet d’appui à l’ANAFIC,  le PANAFIC pour un montant de 10 millions d’euros qui est financié par l’AFD. Donc, un des axes aussi, c’est de prendre en compte les différentes recommandations qui sont issues des missions qui ont été faites à travers ces différents partenaires.  Et un troisième axe stratégique,  c’est comment mettre en œuvre toutes ces activités à travers nos antennes régionales et à travers toutes les structures que nous avons au niveau de la direction générale.  Donc voilà ce à quoi nous attendons à l’issue de ce cadre de concertation. »,  ajoute-t-il.
Au cours de ce cadre de concertation, les agents de l’ANAFIC, dans les différentes régions, seront édifiés sur leurs responsabilités. « Il nous permettra de faire une appropriation de la nouvelle orientation en termes d’intervention,  en termes d’appui aux collectivités. Donc à la sortie de ce cadre de concertation au niveau de l’antenne régionale de Labé,  nous serons davantage édifiés sur ce que nous devons faire comme activité au cours de l’année  mais aussi ce que nous devons faire avec les autres partenaires intervenant sur le terrain afin d’atteindre l’objectif que l’ANAFIC s’est fixé au titre de 2022 en termes de mise à disposition des fonds, en termes de renforcement des capacités et en termes de coaching. », a dit Boubacar Dombel Diallo, chef d’antenne régionale de l’ANAFIC Labé.
Ce cadre de concertation prendra fin ce jeudi 12 mai 2022.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia
+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.