Kindia: les enseignants veulent que leurs primes d’incitation soient reversées sur leurs salaires…

Print Friendly, PDF & Email

L’État guinéen continue à honorer son engagement. Les enseignants de la ville de Kindia ont reçu leurs primes d’incitation ce samedi 8 août 2020. Après être entrés en possession de leurs dus pour le compte du mois de juin, certains  enseignants ont demandé à ce que leurs primes soient reversées sur leurs salaires de base.

C’est au Centre de Formation Professionnelle (CFP) qu’a eu lieu ce payement des primes d’incitation pour les enseignants en situation de classe. Les opérations de paie se sont déroulées dans un respect strict des mesures sanitaires, comme l’explique le directeur national de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences au Ministère de la fonction publique.

« Nous sommes à Kindia toujours dans le cadre de la supervision du payement de la prime d’incitation que le gouvernement a bien voulu accorder aux enseignants en situation de classe. Nous allons payer juste pour un mois, on avait déjà payé les deux mois précédents (avril et mai ndlr). Les mesures sanitaires sont strictement respectées. Ça c’est dans le premier contexte, le deuxième, ce sont les examens nationaux. Donc les enseignants qui sont dans les salles seront payés quand ils auront fini de surveiller », dira Yamoussa Nana Camara.

De leur côté, les enseignants bénéficiaires se réjouissent. Pour Mamadou Aliou Diallo professeur de Français au lycée Général Lansana Conté, ils sont très exposés.

« Nous sommes vraiment contents du fait que l’Etat continue à honorer ses engagements. Ces primes vont nous aider en cette période de Covid mais aussi de grandes pluies. Pour cela, nous aussi à notre tour, nous ferons en sorte que les tâches qui nous sont assignées, soient accomplies.  Mais on souhaiterait que le gouvernement reverse ces primes sur nos salaires. Nous sommes trop exposés avec cet argent. C’est pourquoi nous les interpellons », a-t-il lancé.

C’est la même inquiétude soulevée par Fatoumata Binta Baldé, enseignante à l’école primaire de Wondima.

« Je suis très ravie pour avoir reçu à nouveau cette prime surtout en cette période de crise sanitaire et de grandes pluies. Si l’Etat pouvait mettre cet argent sur nos salaires de base, franchement ce serait mieux », lance-t-elle.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.