Kindia : les épreuves du baccalauréat unique lancées sous plusieurs mesures contre la fraude

Print Friendly, PDF & Email

Les premières épreuves du baccalauréat unique ont été lancées ce jeudi 22 juillet 2021 sur toute l’étendue du territoire national. A Kindia, c’est au collège Tafory que ces premieères épreuves ont été lancées par les autorités éducatives et administratives.

Un examen national qui se tient sous plusieurs mesures prises par les autorités afin de  lutter contre la fraude qui a longtemps gangrenée le système éducatif guinéen.

Ils sont au total 4171 candidats dont 1662 filles répartis dans 8 centres dans la préfecture de Kindia. Contrairement aux années précédentes, ces différents candidats qui rêvent de décrocher ce précieux sésame sont soumis à plusieurs mesures. Une façon de lutter contre la fraude qui gangrène le système éducatif guinéen mais aussi de pouvoir passer ses examens en cette période de Covid-19.

Le Directeur préfectoral de l’éducation de Kindia parle de ces mesures. ‘’Nous sommes les acteurs du terrain et les mesures annoncées par le ministre sont une réalité ici. Ce matin au centre de Tafory, nous avons reçu les petits matériels notamment les détecteurs, certains sont défaillants mais nous nous sommes debattus  pour que ces détecteurs soient opérationnels dans tous les centres de Kindia. Les surveillants procèdent aux fouilles systématiques des candidats. En ce qui concerne les mesures sanitaires, elles sont respectées dans tout nos centres, les enfants sont porteurs de bavettes, les encadreurs   également. Les kits de lavage de main existent dans tous les centres et ils sont tous opérationnels. A ce niveau, nous nous inquiétons pas, je crois que les enfants et les encadreurs seront à l’abri de cette pandémie de Covid-19’’, a  dit Ousmane Aïssata Camara.

En ce qui concerne le niveau d’évolution de l’enrôlement développé des candidats au baccalauréat unique à Kindia, le directeur préfectoral de l’éducation  explique. ‘’Je ne peux dire à 100 pourcent mais l’enrôlement continu. Au départ, on a eu des petits problèmes techniques, les machines ne gardaient pas la charge et il n’y avait pas aussi le réseau Orange. La première journée, on a été embêté. Quand on a signalé au niveau central, tous ces problèmes techniques ont été corrigés aussitôt et hier on a beaucoup enrôlé et nous pensons d’ici ce processus d’évaluation, tous les candidats seront enrôlés’’, explique-t-il.

Au centre de Tafory, 598 candidats pour un ratiau de 30 élèves par salle passent cet examen national. Contrairement à l’année dernière, les candidats ne feront que 3 trois jours d’évaluation sans repos et dans chaque centre, nous retrouvons deux délégués, un de l’enseignement supérieur et le second du MENA.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10                                       

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.