Kindia : les jeunes à nouveau dans la rue pour réclamer de l’emploi et dénoncer la corruption

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé précédemment, plusieurs jeunes de Kindia réunis au sein d’un collectif appelé “Mouvement Kindia d’abord” ont encore battu le pavé ce jeudi 17 septembre 2020 pour réclamer l’intégration des jeunes de Kindia à la fonction publique. Contrairement à la dernière marche, cette manifestation a connu une forte mobilisation d’adeptes.

C’est après des discussions et négociations avec des hommes en uniforme que ces jeunes manifestants munis de banderoles ont tracé leur itinéraire. Absent lors de la dernière manifestation, Aboubacar Sylla dit “Jeunesse” se dit membre actif après une réflexion.

« Au début, j’avais un pied devant, un pied derrière mais par après toute réflexion j’ai décidé. Comme c’est une cause commune, c’est un droit légitime, je me suis dit non, il faut mettre tous les deux pieds dedans. Voici pourquoi je suis là devant le mouvement. La jeunesse est abandonnée dans tous les secteurs et s’il est question d’emploi, ils ne pensent qu’aux anciens», a-t-il dit.

Cette fois, la couche juvénile n’est pas restée en marge de cette marche pacifique. Plusieurs femmes y étaient pour manifester leur mécontentement comme l’indique Yacine Barry manifestante.

« Nous avons fini d’étudier. On n’a pas d’emploi, il y a beaucoup de chômeurs à Kindia. En plus ce n’est pas seulement les hommes qui peuvent travailler, nous aussi les filles nous pouvons le faire. Donc c’est pourquoi, nous avons décidé ce matin de sortir en grand nombre pour montrer notre colère situationnelle », dit-elle.

Ces manifestants promettent de poursuivre leurs actions jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

 

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia +224 623 08 09 10

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.