Connect with us

Societé

Kindia/Lourdes peines pour les anti-3è mandat : 3 mois de prison ferme et 500.000 francs chacun d’amende

Les sept manifestants du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) arrêtés samedi dernier lors de la réception du président Alpha Condé au stade Fodé Fissa de Kindia ont été condamnés à de lourdes peines mardi. Poursuivis pour entrave au droit de manifester et trouble à l’ordre public, les 7 manifestants ont écopé chacun de 3 mois d’emprisonnement ferme et une amende de 500 mille francs guinéens.

La sentence a été prononcée en présence de plusieurs citoyens dont l’ex-président de la délégation spéciale de l’UFDG Abdoulaye Bah.

Arrêtés à la devanture du stade par les forces de défense et de sécurité, les 7 manifestants ont été reconnus coupable des faits qui leurs sont reprochés.

« Le tribunal statuant publiquement, contradictoirement en matière correctionnelle et en premier ressort, déclare Boubacar Barry, Thierno Mamadou Diallo, Mohamed Camara, Amadou Soumah, Mohamed Sylla, Mamadou Cellou Diallo et Mohamed Keita coupables de trouble à l’ordre public et d’entrave au droit de manifester, les condamne à 3 mois d’emprisonnement et à 500 mille francs guinéens d’amende chacun. Les condamne au dépend le tout par application des articles 625, 561 du code pénal et de l’article 548 du code de procédure pénale ». C’est en ces termes que le président de la justice Hamadi Seck a rendu le verdict.

Après avoir écouté la sentence qu’il qualifie d’un procès de t-shirts ou de la honte, l’avocat de la Défense Me Salifou Béavogui s’est dit être déçu du jugement rendu et compte faire appel.

« […] Je suis sorti de ce procès complètement abasourdi pour voir une fois encore la justice condamner des innocents pour des raisons purement inexplicables en termes de références des textes, qu’ils ont voulu simplement exprimer leur opinion face à une situation.  C’est pourquoi j’ai immédiatement relevé appel contre cette décision que je rejette et je crois anéantie devant la juridiction d’appel », dit-Il

A noter que parmi ces condamnées, certains portaient des t-shirts du FNDC au moment de leurs arrestations et d’autres ceux des leaders politiques Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Sidya Touré de l’UFR.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

623 08 09 10

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook