Kindia : un barrage érigé à Sèguèyah donne du fil à retordre aux usagers de la route

Print Friendly, PDF & Email

Un barrage a été érigé ce samedi 16 mai 2020 dans le district de Sèguèyah à 10 kilomètres de la ville de Kindia. Selon nos informations, c’est pour intercepter des véhicules qui franchiraient ou auraient clandestinement franchi le poste de contrôle de Kouriah, dans la préfecture de Coyah que ce barrage a été installé. Il cause une longue file d’attente sur la route nationale numéro 1 Kindia – Mamou.

Depuis le matin, les passants sont soumis à des interrogations qui les empêchent de continuer facilement leur chemin. Une mesure déplorée par Ibrahima Kalil Camara, transporteur. « Là où nous sommes aujourd’hui, les gens-là n’ont qu’à libéré la route. Pour la fermeture de nos différentes frontières nous sommes d’accord mais entre nous si on ferme, comment nous allons vivre ? Comment nous pouvons satisfaire nos besoins ? Je demande au Président de tenir compte des préoccupations de nous petit Mamadou et non les gros fonctionnaires qui sont dans les bureaux. C’est dans nos voyages que nous obtenons notre vie. Nous étions là depuis le matin et ils nous parlent de tout et s’il s’agit de faire un test, nous allons passer des jours ici » s’indigne-t-il.

Ismaël Barry, passager, a passé la nuit à Sèguèyah. Il demande aux autorités d’agir.

« Nous étions en route depuis hier, nous avons passé la nuit dans la brousse. On ne comprend pas ce qui se passe, les gendarmes qui sont là vérifient nos plaques, des papiers de test etc. Ils disent que c’est pour contrôler si nous avons effectué des tests avant de bouger. S’ils continuent, c’est vrai que nous passerons encore ici la nuit » , craint-il.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.