Kindia : un jeune (marié) blessé par balle à cause d’une fille

Print Friendly, PDF & Email

Un jeune ingénieur en Eau minérale  et marié a frôlé la mort  dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 juillet 2021 au quartier Thierno Djibya, dans la commune urbaine de Kindia. Selon nos informations, c’est à cause d’une fille du nom d’Aissatou Barry   qu’un inconnu a tiré sur Thierno Mamadou Diallo.  Selon la victime, alitée dans son lit de malade, il aurait été agressé seul.

C’est aux environs de 2 heures du matin que ce technicien a été agressé par un inconnu en possession d’une arme de guerre à Sinania. Blessé au niveau de son pied, Thierno Mamadou Diallo a été transporté à l’hôpital régional de Kindia.  “Je suis venu jusqu’à Thierno Djibya, environ 2 heures du matin, un monsieur est sorti devant moi. Il avait une torche et un fusil AK. J’avais mon sac à outils, il m’a dit de me décompter. Je lui ai dit pourquoi en passant que c’était un gendarme. Voyant comment il est habillé, je me suis dit que peut-être c’est un voleur. Il a fait deux pas en arrière et a tiré sur moi, au niveau pied droit. Je suis resté sans tomber et il a encore tiré et je suis finalement tombé. En aucun cas, je n’étais pas avec une femme, j’étais seule. Il m’a attaqué seul. On vient de me dire qu’il a agressé une fille aussi. Moi je suis marié”, explique la victime dans son lit de malade.

Si la victime Thierno Mamadaou Diallo nie la présence d’une fille au moment où on l’agressait, Aissatou Barry,  couturière aussi blessée par ce même inconnu a sa version des faits. “Ce qui s’est passé hier, Big m’a appelée de partir le voir mais comme je partais au travail, on a  échangé et au moment où il m’accompagnait, c’est là que ce bandit est sorti. Il a dit au jeune de lui donner le téléphone. Il a dit qu’il ne peut pas lui donner. Comme il a refusé, il a fait sortir son arme et a tiré sur lui. Il m’a attrapée, un vieux est sorti en criant, il a encore tiré. Big m’a dit de courir, il m’a encore prise. Il a dit qu’il va m’envoyer. Comme il n’y avait plus de balle dans son arme, j’ai voulu à nouveau courir. C’est ainsi qu’il m’a blessée à l’aide, je ne sais pas si c’était un couteau ou quoi. Quand les gens sont sortis, il a pris la fuite. Il n’y a rien entre Big et moi. Nous avons de bonnes relations. Le bandit je ne le connais pas.”, explique-t-elle.

Interrogé sur le déroulement de la scène, Cissoko Kessoro, électricien à Sinania et qui a assisté à une partie de l’agression, explique: “moi j’étais assis dans mon salon, j’ai entendu un coup de fusil. Mais je ne suis pas sorti. Entre-temps mon petit est venu taper à ma porte. J’ai dit c’est qui, c’est mon petit Big qui me dit, ‘’Grand ouvre on a tiré sur moi’’. J’ai ouvert la porte et je lui ai demandé qui a tiré sur toi, il a dit grand il est là-bas. J’ai voulu partir, le bandit a dit si tu viens je tire sur toi aussi. Soudain, j’ai vu la fille du nom de Aye. Mon frère m’a dit de ne pas sortir, j’ai appelé un grand qui est gendarme mais avant leur arrivée, le bandit a pris la fuite. Je ne connais pas le bandit, je l’ai juste entendu   dire  à la fille, je t’ai dit de ne pas suivre ce gars, je fais tout pour toi. Pourquoi tu sors avec ce dernier.”, explique-t-il.

Aux dernières nouvelles, la victime se trouve à l’hôpital régional de Kindia. Selon les médecins, sa vie n’est pas en danger.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.