Connect with us

Societé

Kindia : une mosquée de Khaliakhori réduite en cendres, l’ancien imam pointé du doigt

Published

on

MIS A JOUR.  Une mosquée et tout son contenu ont été réduits en cendres dans la nuit du mercredi 14 août dans le district de Khaliakhori, dans Damakhania, sous-préfecture proche de Kindia-centre. Selon des citoyens contactés par notre rédaction, c’est l’ancien imam en conflit avec le nouveau qui aurait mis le feu.

D’après nos informations, c’est dans la nuit du mercredi à jeudi que des voleurs se sont emparés des objets de la mosquée avant d’y mettre le feu. Autour de cet incendie, certains citoyens ont fait des révélations tout en pointant du doigt l’ancien imam. Selon eux, celui-ci n’a pas du tout apprécié le choix de son prédécesseur.

« D’abord le propriétaire de ce terrain lorsqu’il est venu, les citoyens sont venus vers lui pour qu’il les aide à avoir une mosquée. C’est ainsi que cette mosquée a été construite à proximité du foyer d’un vieux du nom d’Elhadj Abdoulaye.  Après cette construction, on a confié la mosquée à Elhadj Abdoulaye mais c’est un autre lettré du nom de Djouma qui dirigeait la prière. Entre temps, Elhadj Abdoulaye a écarté Djouma pour devenir l’imam. Elhadj Abdoulaye et son fils ont transformé la mosquée en un autre lieu : ils humectaient les gens avec du talisman dedans. Cela nous a irrités et après avoir alerté la ligue régionale, pour apaiser la situation, ils ont choisi Djouma comme imam de ladite mosquée. Depuis ce choix, la mosquée-là n’a pas connu de paix. Parfois après même la prière, Elhadj Abdoulaye et sa famille faisaient à part leur prière. Il fut un moment, ils ont même lapidé la mosquée au moment où on priait. Et aujourd’hui, cette mosquée a été incendiée. Donc avant que l’enquête ne soit faite, nous pointons du doigt Elhadj Abdoulaye et son entourage comme étant les instigateurs de cet incident », a déclaré Cheick Taliby Bah, citoyen de Khaliakhori.

De son côté, le président de district de Khaliakhori, Abou Soumah a soutenu qu’il existe bien un conflit entre les deux imams, lançant l’anathème sur l’ancien, Elhadj Abdoulaye.

“Effectivement, il y a un conflit autour du choix de l’imam de notre mosquée. Elhadj Abdoulaye dit qu’il est le natif d’ici donc c’est lui qui doit être l’imam et l’autre du nom de Djouma a été choisi par Elhadj Mamoudou Camara de la ligue régionale. Ce choix n’a pas plu à Elhadj Abdoulaye Diallo. Donc, en analysant ces actions, on peut même déduire que c’est lui qui a mis le feu », accuse-t-il.

Contacté pour sa version des faits, Elhadj Abdoulaye Diallo a rejeté les accusations portées contre lui et parlé de malfrats. « C’est vers les 23 heures qu’on nous a informés que la mosquée a pris feu sous une grande pluie. Et nous, nous avons trouvé que le feu a fini de faire son travail. Les malfrats ont emporté certains biens avec eux. Selon nos constats, ils ont pillé la mosquée avant d’y mettre le feu. Moi, je ne peux que jeter l’anathème sur les voleurs car les personnes honnêtes ne peuvent pas faire ça. La mosquée a été construite en 2014 et c’est moi qui ai donné cette terre pour la maison de Dieu », confie-t-il.

A noter que les amplificateurs, matériels du forage ainsi que les corans ont été emportés par les voleurs.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités