Koubia : le médecin qui a administré le vaccin aux trois enfants mis sous mandat de dépôt (juge)

Print Friendly, PDF & Email

C’est depuis ce samedi 27 juin que le chef du poste de santé de Matakaou dans la préfecture de Koubia, Mathieu Kamano, qui a fait plus d’une année de service dans cette sous-préfecture a été déféré à la maison centrale de Labé, en attendant d’être jugé, histoire d’être situé sur son sort. Selon le juge de Paix de Koubia, l’agent communautaire est poursuivi pour administration des substances nuisibles, et homicide involontaire.

« J’ai déjà reçu les procès-verbaux comme la loi me permet dès que je reçois les procès-verbaux d’une procédure, la première des choses si les faits sont constitués c’est de placer la personne en détention provisoire en attendant les enquêtes c’est à ce niveau que nous sommes. Donc actuellement, le médecin est en détention provisoire. A défaut de maison de détention à Koubia, il est détenu à la maison centrale de Labé. Il est poursuivi pour administration des substances nuisibles, et homicide involontaire », explique Niakoye Mané Haba, juge de paix de Koubia.

Une information confirmée par le directeur régional de la santé de Labé.

« Il est détenu à la maison centrale. C’est lui le chef du poste de santé de Matakaou. Il est en service là-bas depuis plus d’une année. C’est depuis hier samedi qu’il a été déféré à la maison centrale de Labé », précise Dr Mamadou Hady Bah.

A noter que depuis vendredi 26 juin 2020, une délégation d’experts du ministère de la santé, conduite par le coordinateur national du programme élargi national de vaccination- PENV et de la DRS de Labé, a séjourné pendant trois dans cette localité. Selon Dr Mamadou Hady Bah, actuellement ils sont en train d’élucider les causes de ces décès.

« D’après les résultats, dans notre jargon c’est ce qu’on appelle des ‘’MAPI’’ c’est-à-dire manifestations adverses post-vaccinales qui peuvent être mineures ou majeures. Nous sommes en train de chercher les causes. On va analyser les circonstances. Nous sommes sur les rapports, après nous les transmettrons à qui de droit », nous confie le Directeur Régional de la Santé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.