Koubia : un présumé voleur de bétail lynché par une foule en colère, à Pilimini

Print Friendly, PDF & Email

L’acte s’est produit dans la nuit du dimanche 22 novembre 2020, dans le district de Bansouma. D’après le premier responsable de la sous-préfecture de Pilimini relevant de la préfecture de Koubia, ils étaient au total trois présumés voleurs de bétails pris la main dans le sac avec 4 bœufs, malheureusement deux ont pris la poudre d’escampette.

Sur le film de cette arrestation Ismaël Diawo Baldé laisse entendre : « C’est avant-hier nuit, ils étaient au nombre de 3 voleurs de bétails, connus de tous dans notre sous-préfecture. Donc nous avons eu vent du lieu de leur cachette, le groupe de vigilance de Pilimini a monté une embuscade contre eux. Donc les trois présumés voleurs qui détenaient leurs butins c’est-à-dire quatre bœufs, sont tombés dans le piège. Malheureusement lorsque les deux premiers ont vu les jeunes, ils ont pris la poudre d’escampette, néanmoins avant cette fuite le troisième du nom de Dimba Touré qui est le chef du groupe de Dantari Laguité a fait deux tirs de sommation avec son calibre 12 pour effrayer les jeunes qui voulaient l’arrêter. Il a voulu tirer  à nouveau, malheureusement pour lui la balle a été bloquée dans le fusil. Dans la foulée l’un des membres du groupe de vigilance à son tour fait un tir de sommation, donc ils l’ont maitrisé, mais les deux autres avaient déjà pris la  fuite. »

Poursuivant le sous-préfet de Pilimini est revenu sur les circonstances de la mort du présumé voleur.

« Lorsque Dimba Touré a été arrêté à Laguité, ils l’ont envoyé jusqu’au District de Bansouma aux environs de 23 h. Il s’est trouvé qu’il avait même volé 3 vaches à l’érudit de ce village, ainsi que d’autres citoyens. Donc les populations dans une colère noire l’ont mortellement tabassé, la gendarmerie a été appelée lorsqu’il a été envoyé à Pilimini. Nous avons autorisé qu’il soit envoyé à l’hôpital régional de Labé le lendemain, mais lorsque nous l’avons mis dans le véhicule hier matin, quelques secondes après nous avons constaté qu’il est mort. C’est un récidiviste », rappelle notre interlocuteur.

Tidiane Diallo, correspondant régionale à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.