Kouremalé (Siguiri) : le riz CIAO exporté au Mali (Union guinéenne anti-fraude)

Print Friendly, PDF & Email

Dans la sous-préfecture de Kouremalé, située à 74 km du centre-ville de Siguiri, à la frontière entre la Guinée et le Mali, le président de l’Union guinéenne anti-fraude, Aboubacar Sidiki Diaby, a dénoncé une transaction frauduleuse du riz CIAO vers le Mali. « J’ai fait une visite sur Kouremalé-Guinée. J’ai détecté le passage frauduleux du riz CIAO vers le Mali. J’ai demandé à la Gendarmerie, celle-ci m’a dit que c’est la douane qui est chargée de ça. Je leur ai dit que si la douane ne fait pas son travail… », a confié Aboubacar Sidiki Diaby.

La frontière guinéo-malienne passe souvent pour un haut lieu de  transactions illégales de certains produits. Les forces de sécurité basées le long de la frontière et qui sont accusées dans ces pratiques sont silencieuses face à la question. 

Nul n’ignore que le Guinéen tire actuellement le diable par la queue, surtout en cette période de Ramadan.

Partout, dans les marchés, le prix des denrées alimentaires a augmenté de façon fantaisiste.

La transaction illégale du riz CIAO vers le Mali au su et au vu des autorités douanières et sécuritaires relance la question de la sécurité au niveau de nos frontalières. 

Selon plusieurs témoignages, la frontière guinéo-malienne se distingue par transactions frauduleuses de certains produits, notamment, le carburant.

S’il est vrai que la frontière est faite pour garantir la transaction légale entre deux nations, alors l’État guinéen doit intervenir à temps afin de lutter contre cette pratique qui n’honore pas le pays.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.