Koyamah (Macenta) : un affrontement autour d’une terre agricole fait 4 morts et plus de 60 blessés

Print Friendly, PDF & Email

La sous-préfecture de Koyamah,  dans la préfecture de Macenta a été le théâtre d’un violent affrontement entre citoyens qui a fait 4 morts et plus de 60 blessés dont six dans les rangs des forces de l’ordre.

Ce conflit est un vieil différend qui oppose les communautés de cette localité au sud du pays qui fait frontière au Liberia voisin.

Selon nos informations, c’est la matinée d’hier mardi, 23 juin qu’une des parties a décidé de désherber le bas-fond (domaine litigieux). Un acte qui a été mal apprécié par l’autre camp. C’est ce qui s’est soldé par des violences entre les deux communautés (Toma et Tomamanian).

« Ces violences se sont très vite transportées en ville où plusieurs boutiques et magasins ont été vandalisés », nous informe-t-on.

A en croire notre source, un calme précaire règne en ville ce mercredi, 24 juin. Les autorités régionales et préfectorales et responsables de la sécurité sont déjà sur place pour tenter de faire la médiation.

Parmi ces autorités déjà sur place, il y a le gouverneur de région, le préfet de Macenta, les responsables d’unités de sécurité au niveau régional, mais aussi le Colonel Moussa Tiégboro Camara des Services spéciaux.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.