La déchéance de la prédiction volcanique des 16 et 18 mai 2021 à Paris (Par Dr Solian Konaté)

Print Friendly, PDF & Email

 De Charly Teddy : « Dans le brouhaha des paroles vaines, le silence est l’éloquence du sage. »

Les experts de la cartomancie d’un FNDC et affiliés qui n’existent en réalité que dans les hallucinations, et qui avaient pourtant prédit que Paris de Victor Hugo allait connaitre un séisme volcanique de magnitude défiant même l’échelle de Richter, sont tombés plus bas qu’un ver de terre !

Les bruits de tout ordre et les effluves de cette prédiction étaient si retentissants que même les habitants de la planète Mars avaient commencé à se tenir prêts à changer de résidence.  

Cette symphonie initialement iconographiée comme la plus volcanique des séismes par les déclarations aussi fantaisistes qu’autoritaristes, prédisait un inversement de la terre parisienne !

Un situs inversus avec risque de migration de la tour Eiffel à la place de notre Dame etc.

Et pour cause, une virtuelle arrivée du Président de la République, le professeur Alpha Condé, à paris.

Les rayons du soleil aussi puissants qu’ils soient, ne font aucun bruit pour éclairer ce vaste infini de l’univers, si grand si profond.

Le bruit est-il devenu un stratagème pour travestir à tout prix et pour distraire l’écosystème des opinions !

Comme dit un proverbe Français, « Le temps, c’est comme une lime qui travaille sans bruit. »

Cette prédiction des cartomanciens du FNDC, prédisant une démonstration aussi stridente qu’orageuse les 16 et 18 mai 2021, devant réunir semble-t-il les admirateurs désespérés de l’emphase, a enfin livré ses secrets !

« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. » Du célèbre Confucius.

Hallucinations visuelles ou réalité, le monstre volcanique initialement annoncé a fini par le bruit d’un grillon champêtre qu’on entend tout l’été.

Hé oui, pour ceux qui ne savent pas, Paris n’a pas tremblé, le ciel n’est pas tombé sur l’ile, la terre continue son mouvement de révolution et de rotation.

-La journée du 16 mai on comptabilise à peine une trentaine de personnes regroupées à quelques centaines de mètres du Trocadéro. L’accès à ce dernier ayant été refusé par la police. Il faut dire que cette interdiction a faussé les plans des organisateurs qui comptaient sur les touristes pour gonfler la foule !

-La journée du 18 mai, un deuxième fiasco d’affilée, quelques personnes à peine visibles au lieu de rassemblement.

Ces deux manifestations ou du moins celle du 16 mai qui devait, au dire des organisateurs regrouper à Paris tous les Guinéens résidant en Europe, s’est tenue sur un petit bout de terrain aussi décevant qu’un vent d’été qui s’épuise à soulever une plume d’oiseau !

Ne dit-on pas que le diable se trouve dans les détails :

-Un orateur de la journée du 16 mai que nous taisons le nom par humilité, et qui est encore et malheureusement au stade des émotions archéennes précambriennes, a choisi comme thème la fibre communautariste -ethnique en indexant l’ethnie malinké comme complice des assassinats de, tenez-vous bien, quatre millions huit cent quarante mille Peuls en Guinée !

Quelle opiniâtre exiguïté conceptionnelle !  

Une insulte versus l’humilité de la nation guinéenne.

Nous espérons, en dépit de nos divergences politiques, que Mr Cellou Dalein Diallo manifestera son désaccord avec ce discours néandertalien et ethnique.

En attendant que les magiciens du FNDC nous inventent des images pour combler les bèches d’une carence dans la mobilisation, les dés de la déconfiture sont jetés.

L’incapacité d’être à la hauteur de ses propres prédictions, un véritable naufrage auto infligé du FNDC et affiliés.

L’exploitation de l’image des morts comme fonds de business politicien par un groupuscule aux ambitions déraisonnables est fort regrettable.

Nous exigeons le respect absolu de tous les morts, quelle que soit la cause, de 1958 à nos jours :

-Respect des morts que vous exhibez avec une amnésie sélective et espiègle comme victimes du pouvoir guinéen !

-Respect de tous nos hommes et femmes en tenue sauvagement assassinés, alors qu’ils étaient en plein exercice au service de la nation !

-Respect des morts liés à la tragédie du 22 novembre 1970, perpétrée par la barbarie portugaise et ses complices, et au centre de cette sordide affaire, les 360 citoyens guinéens sauvagement privés de leur vie en plein sommeil ! Et j’en passe.

Le Président de la République dans sa pleine et inébranlable souveraineté, se réserve le droit absolu et à tout moment de venir en France quelle que soit la nature du voyage ! Et promis le soleil ne changera pas de trajectoire.

Le Président se réserve aussi le droit de répondre ou non à une invitation !

La liberté est synonyme de souveraineté et la Guinée n’entend faire la moindre sous-traitance de cette dignité retrouvée grâce aux énormes et mémorables sacrifices consentis par nos valeureux devanciers dans l’unité et la concorde, sans barrière ethnique en 1958.

« Celui qui ne connait pas l’histoire est condamné à la vivre. » Karl Marx.

Docteur Solian Konaté Praticien Hospitalier  France

Membre du bureau Section RPG-ARC-EN CIEL France

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.