La famille du septuagénaire, tué par le cortège présidentiel, dit avoir pardonné

Print Friendly, PDF & Email

Hier, en partance pour l’aéroport de Conakry, le cortège présidentiel qui raccompagnait le président indien Ram Nath Kovind en fin de visite de trois jours en Guinée a mortellement fauché Thierno Mamadou Oury Bah sur les hauteurs de Bambéto.

Aussitôt touché, le vieux qui rendra l’âme sur le coup a été transporté dans une clinique par des agents de la sécurité.

La famille, croyante, dit s’en remettre à Dieu qui a voulu que “le défunt qui est cultivateur rende l’âme à Conakry et de cette manière”.

“On pardonne. Nous sommes des croyants, on s’en remet à Allah qui donne et reprend qui il veut”, a confié à la presse un frère du défunt.

Ce dimanche, les ministres des Affaires étrangères Mamadi Touré et conseiller à la Présidence Bah Ousmane ont fait le déplacement de la T6 pour adresser les condoléances du chef de l’Etat et de son gouvernement. Apparemment très touchée par le geste du pouvoir, la famille a annoncé qu’elle procédera ce lundi aux environs de 17h à l’inhumation de Thierno Mamadou Oury à la T6 qui laisse derrière lui trois veuves et des enfants.

Elisa Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!