La Jordanie se focalise sur le “terrorisme” en Afrique de l’Ouest : Alpha Condé, présent !

Print Friendly, PDF & Email

La menace “terroriste” en Afrique semble ameuter le monde entier. Ce samedi, c’est la Jordanie qui accueille une conférence de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et les idéologies extrémistes, en particulier en Afrique de l’Ouest, a annoncé vendredi l’agence officielle Petra.

Sont attendus à ce rendez-vous international quatre chefs d’Etat africains – le Guinéen Alpha Condé, ainsi que ses homologues du Mali Ibrahim Boubacar Kéita, du Nigeria Muhammadu Buhari et du Niger Mahamadou Issoufou – le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis, de hauts responsables d’Europe et d’Amérique latine de même que des représentants d’organisations internationales.

Derrière cette initiative du roi Abdallah II, solliciter le soutien de tous pour coordonner l’action “anti-terroriste” dans le monde. La conférence vient boucler une série de discussions qui visait les mêmes enjeux, mais cette fois sur l’Afrique de l’Est, l’Asie du Sud-Est et les Balkans.

Le monarque jordanien est considéré comme un partenaire occidental clé dans la lutte contre l’extrémisme islamique.

Ces dernières années, les puissances occidentales qui comptent de nombreux intérêts en Afrique, ont renforcé leur présence sur le continent où les menaces et attaques djihadistes se multiplient dans les grandes capitales ou des zones sous contrôle djihadiste.

À Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, la question de la sécurité sur le continent a été largement abordée à l’occasion du 5e sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne qui s’est tenu du 29 au 30 novembre.

Avec Africanews

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.