La police dresse un bilan de la sécurisation des fêtes de fin d’année

La police nationale a déployé pour les fêtes de fin d’année 2022 un dispositif qui a permis de réduire le nombre d’accidents et d’incidents enregistrés par rapport à l’année précédente. Les chiffres ont sensiblement baissé, selon la police.

Selon un communiqué du Directeur Général de la police, le contrôleur général Abdoulaye Sampil, plus de 7900 éléments de la police et de protection civile avaient été positionnés à Conakry et à l’intérieur du pays pour assurer la protection des biens et des personnes, tout en veillant sur la sécurité routière.

« Le bilan des festivités du Réveillon du 31 décembre 2022 au 1er janvier 2023 se présente comme suit: dix (10) cas d’accident de circulation dont sept (7) dans le grand Conakry et trois (3) à l’intérieur du pays contre treize (13) l’année précédente soit une baisse de 23%. Ces dix (10) cas d’accidents de circulation ont causé un (1) mort à (N’Zérékoré) contre sept (7) l’année précédente soit une baisse de 85%. À signaler que sur les dix (10) d’accidents de circulation, cinq (5) ont impliqué les motos. Par ailleurs, trois (3) attaques à main armée ont été enregistrées dans la commune de Ratoma causant deux (2) blessés par balles. De même, des troubles à l’ordre public ont été enregistrés vers une heure du matin sur la route le Prince où des jeunes ont érigé des barricades au niveau des carrefours Hamdallaye, Koloma et la T8. Les forces de l’ordre sont vite intervenues et ont réussi à rétablir l’ordre sans incident », a révélé à la presse le colonel Mory Kaba, porte-parole de la police.

Ce bilan révélé indique que la stratégie mise en place par Sampil semble avoir fonctionné.

L’actuel patron de la police a été l’un des principaux artisans de la police de proximité, en tant que coordinateur du projet, avant d’être remplacé par Malick Koné à ce poste.

Le destin des deux hommes semblent liés puisque Koné, promu directeur général de la police sera plus tard remplacé par Sampil.

L’actuel boss de la police a opté depuis son arrivée à la tête de ce corps pour une réorganisation et pour une pro-activité visant à mettre en avant la prévention, souligne une source policière.

« Le DG insiste toujours sur la discipline et la formation des hommes », affirme cette source.

Issu de la 10è promotion de la prestigieuse Ecole nationale supérieure de police (France), Sampil a travaillé pour les Nations Unies pendant 8 ans.

Selon nos sources, il a également effectué plusieurs stages de formation en Chine, en Espagne, en Suisse et de maintien d’ordre à Oisel Rouen (France).

En Guinée, il a été promu au poste de directeur central adjoint de la police de l’air et des frontières avant sa nomination comme directeur général de la police nationale.

Source : L’indépendant

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.