Connect with us

Politique

La police nationale annonce la reprise de la délivrance des cartes d’identité dans tout le pays : 15 mille fg

Le Ministère de la sécurité et de la protection civile à travers son porte -parole, le contrôleur général Mamadou Camara a annoncé mardi à la presse qu’une importante quantité de planches et de timbres sont disponibles dans tous les commissariats centraux du territoire national. Précisant que cette délivrance est à raison de 15 mille francs guinéens. Ceci, pour une durée d’une semaine au maximum pour la zone de Conakry.

Selon le contrôleur général,  ‘’depuis un certain temps, les citoyens ont constaté comme désarroi des dysfonctionnements dans la délivrance des cartes d’identité nationales, ces dysfonctionnements étaient dus entre autres au manque de timbre fiscal, mais aussi de planches.

Au terme des concertations et des démarches engagées par  monsieur le ministre de la sécurité et de la protection civile, poursuit-il, mais aussi par monsieur le directeur général de la police nationale, aujourd’hui, une importante quantité de planches a été obtenu et mise à la disposition des commissariats centraux. S’agissant  des timbres, les consultations et concertations avec la direction du trésor ont  permis d’identifier l’existence des timbres de 2 mille et de 3 mille francs guinéens. Donc, au lieu de timbres de 5 mille francs guinéens, il a été décidé de faire une combinaison de timbres de 2 mille et de 3 mille pour 5 mille francs guinéens qui sont désormais apposés sur les cartes d’identité nationales sur l’ensemble du territoire national« .

Par ailleurs, de préciser qu’actuellement, les timbres et planches existent dans tous les commissariats centraux pour la délivrance des cartes d’identité nationales aux citoyens à raison de 15 mille francs guinéens. « A cet effet la direction centrale de la sécurité publique, la direction générale de la police nationale et le Ministère de la sécurité et de la protection civile ont envisagé toutes les dispositions pour que cette délivrance à 15 mille francs ne souffre d’aucune entorse ».

Dorénavant, a indiqué le porte -parole de la police nationale, les services d’identité judiciaires des commissariats centraux ont été placés sous la responsabilité des chefs section police judiciaire et des commissariats centraux.

« Et plus loin tous les chefs services d’identité judiciaire des commissariats centraux ont été déplacés, pour éviter la sédentarisation de ces cadres au niveau de ces différents commissariats centraux. C’est ce qui fait qu’au jour d’aujourd’hui, nous avons pris toutes les dispositions pour que désormais la délivrance ne souffre d’aucune entorse et que cela se fasse dans les règles de l’art. Déjà, le cabinet du ministre de la sécurité et de la protection civile a envisagé des équipes anonymes qui vont passer dans les différents commissariats centraux pour surveiller la délivrance de ces cartes d’identité nationales« .

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    20 mars 2019 at 12 h 33 min

    Je trouve que la Police Nationale Guinéenne est vraiment très généreuse à ce prix de 15.000 GNF (environ 950 Francs CFA) pour une carte d’identité nationale, au moment où au Tchad, un pays Sahélien plus pauvre que la Guinée, le même document est établi à 10.000 Francs CFA, l’équivalent de 158.000 Francs Guinéens.

    Ouvrons une parenthèse. Quel est le budget du Tchad en 2019, un pays qui produit environ 115 mille barils de pétrole par jour et qui n’a pas fait plus de 2,6% de croissance économique en 2018 ? C’est un budget 2019, d’un peu moins de 1,7 milliard de Dollars US, et un P.I.B d’environ 10 milliards de Dollars US en 2018.

    Faites la comparaison avec les budgets du Gouvernement Guinéen en 2019, et vous verrez la différence qui saute aux yeux.

    À supposer que ce prix de 15.000 Francs Guinéens, soit subventionné largement par l’Etat Guinéen, c’est très bien. Mais le revers de la médaille, c’est qu’à un prix aussi faible, tous les faussaires de la sous-région pourraient se retrouver en Guinée pour l’obtention de la carte d’identité nationale et pourquoi pas, pour celle des autres documents de voyage ?

    Une partie de l’explication du nombre trop élevé de migrants Guinéens dans les statistiques de l’Union Européenne, pourrait se trouver à ce niveau. Je n’en sais rien.

    Et puis, la Police Nationale Guinéenne a énormément besoin de budgets (fonctionnement et investissements) pour améliorer son fonctionnement dans toutes ses structures aussi bien à Conakry qu’en province.

    C’est un constat qui saute aux yeux rien qu’à regarder les sous effectifs de Policiers dans les provinces, l’état des équipements et du fonctionnement de certains Commissariats de Police et de certaines administrations de la Sécurité Nationale, en dépit des investissements remarquables effectués au cours des dernières années dans ce Département stratégique pour l’Etat.

    Autre constat. Des prix trop bas de la carte d’identité nationale sont forcément source de corruption et de pots de vin, quels que soient les moyens mis en oeuvre par les Services d’Inspection de la Police Nationale, surtout s’il s’agit de cartes d’identité non biométriques.

    Dernière observation. Qu’en est-t-il de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO ?

    Je cherche à comprendre pourquoi, la Police Nationale Guinéenne devra investir à la fois dans l’établissement de la carte d’identité nationale et dans la carte d’identité biométrique de la CEDEAO comme cela a déjà commencé dans certains pays comme le Sénégal et le Ghana, d’après les informations que je lis comme tout le monde, dans la Presse.

    Ces informations sont-elles vraies ou fausses ?

    Au total et à mon humble avis, la carte nationale d’identité Guinéenne à 15.000 Francs Guinéens, est une occasion ratée pour améliorer indirectement les finances et les autres ressources de la Sécurité Publique par les contributions de chaque demandeur du précieux document.

    Une Police Nationale très pauvre, est source de graves problèmes pour tout le monde. Mon inquiétude est là. J’espère que je me trompe.

    Merci pour la courtoisie de Médiaguinée et bonne journée chez vous.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook