La société civile de Kindia a-t-elle dit oui à la nouvelle constitution ? les responsables du FNDC apportent des précisions !

Print Friendly, PDF & Email

Les membres du Front National pour la Défense de la Constitution de Kindia se sont encore réunis ce vendredi 4 octobre 2019, au Siège de l’Union des Forces Républicaines à Féréfou. Cette rencontre intervient juste après la rencontre d’une autre société civile qui aurait distribué des tee-shirts réclamant la nouvelle constitution.

Pour le FNDC de Kindia, c’est juste une manipulation du gouvernement pour soutenir son projet du troisième mandat. Tout est partit après une formation en entrepreneuriat jeunes au CECOJE de Kindia. Selon nos informations, après ladite formation, des tee-shirts ont été distribués aux participants sur lesquels on pouvait lire : « La société civile de Kindia dit oui à la nouvelle constitution ». C’est la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Sur la question, Abdourahmane Diallo, membre du FNDC de Kindia a tenu  à préciser :

« Nous sommes là aujourd’hui pour réagir par rapport à un fait qui s’est passé hier à Kindia. Aujourd’hui, on parle d’une consultation et d’autres se permettent de venir à Kindia dans des voiture blindées, se  réclamant société civile tout en distribuant des tee-shirts aux jeunes sur lesquels c’est écrit : ‘’La société civile de Kindia dit oui à la nouvelle constitution’’  Donc, on s’est retrouvé aujourd’hui pour contrecarrer ces gens qui viennent manipuler les jeunes à Kindia… »

Après quelques heures d’échanges entre ces opposants à toute nouvelle constitution,  certains membres sont descendus au centre ville pour distribuer les tracs. Interrogé sur le pourquoi de cette distribution, le coordinateur régional du FNDC Kindia, Alseny Farinta Camara répond en ces termes :

« Nous sommes en ville pour distribuer les tracs du FNDC pour mètre les populations de Kindia sur la ligne rouge pour dégager le président Alpha Condé avant 2020, s’il tente d’aller vers le 3è mandat parceque c’est un projet toxique et malsain pour la population guinéenne. Ce qui s’est passé hier, c’est de la manipulation, ils ont mobilisé les jeunes pour les former en entreprenariat mais au final, ils ont distribué des tee-shirts réclamant la nouvelle constitution. Les jeunes ont boycotté l’objectif de la rencontre qui a été détourné. Donc, ceux qui étaient hier à la maison des jeunes ne sont pas de la société civile. Ce sont des groupuscules, égoïstes, formés de toutes pièces par le gouvernement et par le professeur Alpha Condé », ajoute-t-il

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.