Labé : une collusion entre deux motos fait trois morts et un blessé grave à Garambhé

Dans la matinée de ce lundi 17 décembre 2018, un accident mortel s’est produit à Ley-Depol, sous-préfecture de Garambhé située à 15 km de la commune urbaine de Labé. Selon nos informations, c’est deux motos dont une de marque « Parte » en provenance de Pita et une autre de marque « TVS »  en partance à pita qui sont rentrées en collusion.

A en croire aux témoins rencontrés, Le bilan de cet accident est de trois morts et un blessé grave. Sur les causes de cet accident, Margie chef Youssouf Théa de la compagnie sécurité routière de Labé précise : « Evidement, il y a eu un accident de la circulation ce lundi matin, 17 décembre 2018, aux environs de 10 heures dans la localité de Ley-Depol, sous-préfecture de Garambhé, préfecture de Labé. Intéressant la moto TVS de colère noire immatriculée 7420 série O, pilotée par Ibrahima Sory Diallo, étudiant diplômé, fils Mamadou Bhoye Diallo enseignant et Mariama Dalanda Diallo en provenance de Labé pour Pita et la moto Honda Parta couleur noire non immatriculé pilotée par le jeune Alhassane Bah, fils de Mamadou Djouma et Aïssatou Barry en provenance de pita pour Labé. Le bilan provisoire de cet accident est de trois morts et un blessé grave admis présentement à l’hôpital régional de Labé. L’accident est dû à une collusion des deux motos. Vu les dégâts matériels, nous avons constaté que l’accès de vitesse est la cause principale de l’accident. Les deux gentes sont complètement endommagées… ».

A l’hôpital régional de Labé, les victimes ont été reçues par Sékouba du service de la traumatologie dudit centre hospitalier de la ville. « Ce matin nous avons reçu des accidentés. A l’arrivée, nous avons constaté deux qui sont déjà décédés, deux autres qui sont blessés. Il y a eu un qui était dans un état relativement bon et un autre qui était sous réanimation. C’est au cours de la réanimation que ce dernier est décédé. L’autre est en train de continuer les traitements mais elle est hors de danger de mort. Bref,  il y a eu trois morts dont et un blessé grave qui est une femme  du nom de Mariama Dalanda Diallo ».

Larmes aux yeux, Mamadou Djouma Bah, père du jeune Alhassane Bah en provenance de Pita est revenu  sur le comment il a appris le décès de son fils. « Ce lundi matin, je me suis réveillé, on n’a déjeuné ensemble et sa mère était un peu malade. Il m’a dit qu’il voulait l’amener à l’hôpital. Vu la manifestation des enseignants, je lui ai dis d’attendre demain et je l’ai  laissé à la maison. C’est 10  minutes après qu’on m’a appelé pour me dire qu’il est mort dans un accident. Il m’avait pas dit qu’il partait à Labé »

A noter que dans la nuit du samedi à dimanche dernier, un autre accident s’était produit au rond-point Tinkisso faisant un mort.

Tidiane Diallo, correspondant régional  Labé

+224 620 44 25 83

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire