Labé : des citoyens manifestent contre le manque d’électricité dans la ville

Print Friendly, PDF & Email

Des citoyens de la commune urbaine de Labé réclament le courant électrique. Et c’est à travers une manifestation pacifique qu’ils ont exprimé leur ras-le-bol ce mercredi, 12 Janvier 2022.
Ils étaient très nombreux à scander des slogans hostiles à la société Guinéenne d’électricité (EDG) et a son directeur comme : « EDG zéro, directeur zéro ».
Ces manifestants ont battu le pavé à partir du carrefour-hoggo en passant par le marché de Daka, le carrefour bilaly, le marché central, la mairie avant de terminer leur parcours à la préfecture.
Le porte-parole des manifestants est revenu sur les 5 points qui font l’objet de leur manifestation.
« Monsieur le maire, Monsieur le préfet, nous sommes là aujourd’hui devant vous pour exprimer notre mécontentement face au manque du courant électrique à Labé. Les rares fois qu’on obtient du courant, la qualité laisse à désirer. Il y a de cela 11 ans, Labé n’a pas de courant électrique comme il faut. Et pourtant, nous payons le courant chaque mois. Et ce qui nous fait mal de plus, c’est du fait qu’ils ont augmenté le tarif des factures ce mois-ci et ce malgré le manque de courant électrique. A Labé, tout le monde a renoué avec les lampes et torches pour éclairer les ménages. Et pourtant nous sommes des guinéens comme les autres. Mais on est vraiment fatigué. Comme il y a eu un changement de régime depuis le 05 septembre dernier, nous voulons que les acquis de ce changement soient partagés à tout le monde », a laissé entendre Alhassane Doumbouya.
Prenant la parole, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo a exprimé sa solidarité aux manifestants et a plaidé pour que sa juridiction bénéficie du courant a l’image des autres villes du pays.
« Je vous emboite le pas. Nous aussi, nous demandons à ce que Labé ait le courant électrique comme les autres villes du pays. Pita a le courant régulièrement, donc nous aussi, nous allons nous constituer en porte-parole puisque Labé aussi doit avoir le courant. Tout le monde doit être égal puisque nous sommes tous des guinéens. Il n’est de secret pour personne que Labé est meilleure payeur en matière de courant et de d’eau. Donc, si on est meilleur payeur, on doit être meilleur dans l’obtention », a déclaré Mamadou Aliou Laly Diallo.
Frustré par cette situation qu’il qualifie de sabotage de la part de certains responsables d’EDG de Labé, le préfet tout en promettant de convoquer les responsables de ce service, n’exclut pas de se débarrasser des ceux qui sont derrière le délestage.
« En collaboration avec le maire, nous allons convoquer tous les responsables d’EDG. Ils vont nous dire pourquoi Pita a régulièrement du courant électrique pendant que Labé n’en a pas. La réponse que nous allons obtenir là-bas, votre porte parole vous fera le compte rendu. Par ce que depuis le 05 septembre 2021, Labé est derrière le CNRD. Je le dit à qui veut l’entendre. Et Ce n’est pas à cause de L’EDG que nous allons salir cela. Nous ne voulons plus que des gens parlent mal de Labé, ici ou à ailleurs. S’il y a des éléments parmi nous qui veulent profiter de cette cohésion sociale pour semer la pagaille, nous allons les soustraire parmi nous et ils vont quitter. Labé n’a plus besoin d’eux. Acceptez de regagner vos différents domiciles, ce n’est pas ici que je vais les (responsables d’EDG ndlr) convoquer. Mais c’est devant le gouverneur. C’est là bas que nous allons nous dire les quatre vérités. Ceux qui doivent rester resteront et ceux qui doivent partir, partiront » promet le colonel Sylvain Sény Camara, le préfet de Labé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.
620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.