Labé : des wahhabites venus de Siguiri enlèvent une veuve à Hafia 

Print Friendly, PDF & Email

Le dimanche 21 janvier dernier, c’est une veuve du nom de Djénabou, mère d’un enfant, dont le mari est décédé dans un accident de la circulation à Siguiri, qui a été détournée par un groupe de Wahhabites conduit par un certain Saïdou, dans le secteur Kigna, district de Guériyabhè, sous-préfecture de Hafia, dans la préfecture de Labé.

Le père du défunt a confié à Mediaguinee que ces Wahhabites ont disparu avec la veuve sous prétexte que la façon dont les Tidjania font le veuvage n’est pas correct.

”J’ai perdu mon fils dans un accident de la circulation à Siguiri il y a quelques jours. Après son enterrement là-bas (Siguiri), les Wahabites avec lesquels mon fils collaborait ont dépêché une délégation pour les salutations d’usage en compagnie de ma belle-fille. Après les salutations, le groupe nous a fait savoir qu’ils doivent rentrer avec la femme. Mais nous nous sommes opposés. C’est lorsqu’on disputait chaudement qu’ils ont profité pour disparaître avec ma belle-fille. Depuis dimanche dernier, on la cherche mais en vain. Nous leur demandons de la libérer, puisque ce n’est pas leur femme, ni la femme de l’un des leurs, et ce ne sont pas eux qui ont demandé sa main, on n’est pas de la même famille”, explique Ibrahima Sory Diallo, apparemment touché.

Poursuivant, notre interlocuteur demande aux autorités de l’aider à retrouver sa belle-fille pour qu’il la rende à ses parents.

« Si les autorités ont eu vent de ma détresse, je demande leur concours pour la retrouver. Les Wahabites veulent me soutirer quelque chose qui ne m’appartient pas. Ils ont pris la fille sans mon aval. C’est mon fils qui est parti en aventure, il a été endoctriné. Après son décès, maintenant le groupe veut coûte que coûte s’approprier la belle fille, je ne sais pour quelle fin ? Ma belle me l’a réclamée. Je veux que les autorités m’aident à la récupérer”, conclut Ibrahima Sory Diallo.

À noter que l’année dernière, une famille a retiré sa fille à un autre Wahabite à Labé, l’accusant d’avoir refusé de respecter la tradition, lors du baptême de son fils.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

  1. Diallo saifoulaye 3 ans il y a
    Repondre

    je suis vrement deçu de l’atitude de ces wahhabites qui pense que ce sont eux qui savent les doctrines de la religion musulmane c’est vrement honté de leur part pour cet act . Pour une fois encore je suis deçu de vous et tous les wahhabites de vos genre je suis désolé

  2. Sylla 3 ans il y a
    Repondre

    Je demande l’arrestation de tous ces Africains qui imitent les arabes esclavagistes.
    Voila ou toute cette pagaille mene.
    Il faut interdire ces sectes dans ce pays.
    Tous ces gens qui veulent vivre comme des integristes arabes peuvent alleer vivre en arabie saoudite.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.