Labé/Ebola : la famille de la patiente zéro d’Abidjan retrouvée, certains contacts en instance de prise en charge (DPS)

Print Friendly, PDF & Email

Après sensibilisation, on apprend, dans l’après-midi de ce lundi 16 août 2021, que la famille de la patiente zéro testée positive à Ebola à Abidjan a été identifiée dans le  quartier Tata, dans la commune urbaine de Labé. Trouvé dans son bureau, le directeur préfectoral de la Santé, nous a confié ceci : « les investigations nous ont amenés jusqu’à identifier la famille, d’où est venue la fille. Mais on continue les investigations pour identifier les contacts. On ne sait pas où  la contamination a eu lieu. Si c’est à Labé, si c’est en dehors de Labé. Mais dès lors qu’il y a des cas comme ça, on est obligé de prendre toutes les dispositions. Mieux vaut chercher et ne pas trouver, que de ne pas chercher et que des cas éventuels se présentent après, qu’on ne puisse pas les gérer. On a rencontré la famille. Il y a une équipe déjà sur le terrain. Il y avait des réticences, oui au début, au téléphone, puisque c’est au téléphone qu’on a identifié la première personne qui, malheureusement, n’avait pas voulu coopérer. Mais heureusement, les autres parents sont très coopérants, notamment la maman. Actuellement, on a trouvé la porte d’entrée pour pouvoir  mieux évaluer la situation. On n’a pas fini de retrouver les contacts, puisqu’il faut qu’on retrace le trajet de la fille. Quand elle était ici, est-ce qu’elle était dans sa belle famille, est-ce qu’elle a été dans la famille maternelle ; ses copines, toutes ces personnes doivent être identifiées. Déjà, on a identifié sa belle-famille, sa famille maternelle, dont sa mère et sa sœur », explique Dr. Mamadou Hady Diallo.

Poursuivant, le directeur préfectoral de la Santé de Labé  renchérit en ces termes : « la famille se trouve dans la commune urbaine de Labé. On a déjà retracé son trajet. Elle a traversé beaucoup de préfectures. Elle a passé la nuit à Macenta, séjourné  à N’zérékoré. On a eu le numéro du chauffeur qui  l’a transportée à N’zérékoré. Lui aussi, c’est un contact. Il est déjà revenu à Labé, on est en train de le chercher. Actuellement, nos équipes sont au centre de santé de Ley-saré où se trouve un des supposés contacts,  qui est agent de santé », précise le DPS. 

A noter que c’est le centre de santé construit récemment à Seguin-Gnogueyabhé, dans le quartier Safatou 2,  qui a été choisi pour y  tenir en quarantaine les éventuels contacts et prendre en charge les malades.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.